Nouvelle-Zélande - Australie : le duel du jour, McCaw vs Pocock 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

McCaw vs Pocock
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-10-29T13:59:28.723Z, mis à jour 2015-10-29T14:01:14.429Z

Ils se croisent depuis des années dans l'hémisphère sud, sur les terrains du Super Rugby et du Rugby Championship. Samedi, à Twickenham, le duel entre Richie McCaw et Pocock, les deux meilleurs troisième ligne au monde, sera l'un des plus importants. A la clé, une victoire en Coupe du monde.

Nouvelle-Zélande - Australie : le duel du jour, McCaw contre Pocock en vidéo


Richie McCaw

Ses qualités

Le troisième-ligne est le joueur emblématique des Blacks, ne serait-ce que par sa qualité de capitaine inamovible. Un capitaine indiscutable dans son investissement et son engagement. Très bon défenseur, McCaw est un cauchemar dans les rucks pour les équipes adverses. Son aura est telle qu'il bénéficie, pour beaucoup d'observateurs, d'une certaine clémence de la part des arbitres. Celui qui aura 35 ans le 31 décembre est le seul rugbyman de l'histoire à avoir remporté trois titres de meilleur joueur du monde (2006, 2009, 2010).

Son histoire avec les Blacks

Quatorze années se sont écoulées depuis sa première sélection le 17 novembre 2001. Cela fait de Richie McCaw est le All Black le plus capé de l'histoire (146 sélections), et celui qui a porté le plus grand nombre de fois le brassard de capitaine (109 fois depuis 2004.). McCaw a aussi été le premier néo-zélandais « non-maori » à mener le haka. Champion du monde en 2011, vainqueur de dix des treize Tri Nations ou Rugby Championship qu'il a disputé, le troisième-ligne est une véritable star en Nouvelle-Zélande. Il a devant lui une occasion en or de conclure son histoire d'amour avec les Blacks sur une happy end !

Sa Coupe du monde

Elle a commencé doucement pour Richie McCaw, à l'image de son équipe. Un premier tour pour se mettre en jambes, puis une montée en puissance aperçue contre les Français en quart de finale (11 plaquages). Il est d'ailleurs le joueur qui a réussi le plus de plaquages (215) dans l'histoire de la Coupe du monde. Contre l'Afrique du Sud, il est devenu le deuxième joueur à avoir disputé le plus de matches dans cette compétition (21), et, égalera, sauf coup dur, le record de l'Anglais Jason Leonard (22) en finale ce samedi face aux Wallabies.

David Pocock

Ses qualités

David Pocock est l’exemple type du troisième ligne complet. C’est un des meilleurs gratteurs et plaqueurs au monde. Habituel troisième ligne aile, il joue au centre avec les Wallabies, signe de sa polyvalence. Quand il est en forme, il n’a que peu d’équivalent sur la planète. Une activité indispensable pour les Australiens dont il est la clé de voûte. Un colosse qui connait tout de même quelques faiblesses puisque deux graves blessures ont failli mettre fin à sa carrière ces dernières années. Il est l’arme anti-McCaw par excellence sur laquelle les Wallabies comptent pour terrasser les Blacks samedi, en finale.

Son histoire avec les Wallabies

Premier test avec les Wallabies le 1er novembre 2008 contre la Nouvelle-Zélande à Hong Kong, Pocock participe à sa première grande compétition sous le maillot des Aussies lors de la coupe du monde 2011. Une campagne plus que concluante, étant élu notamment homme du match du quart de finale contre l'Afrique du Sud. Son autorité faite au milieu du quinze australien, il est freiné dans sa trajectoire par deux graves blessures au genou en 2013 et 2014. La Coupe du monde ne semble alors être qu'un rêve lointain. Quand il est rappelé par le nouveau sélectionneur Michael Cheika l'été dernier, le joueur des Brumbies a vu la concurrence lui passer devant. Mais après seulement quatre matchs dont deux titularisations, il est de nouveau indiscutable.

Sa Coupe du monde

Il est redevenu la terreur dans les zones de ruck au cours de cette Coupe du monde de rugby 2015. Exceptionnel en chef de défense, il rayonne également en attaque avec un réalisme total. Contre les Fidji, il a inscrit deux essais et s’est montré énorme dans tous les secteurs du jeu avec 14 plaquages. Durant cette Coupe du Monde, il s’est ainsi affirmé comme le joueur clé de son équipe et le troisième ligne le plus performant de la compétition à un poste qui n’est pourtant pas le sien.

Durant toute la Coupe du monde, retrouvez le guide de la compétition TF1 et le rugby mix : les meilleurs moments vidéos de toutes les Coupes du monde. Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, abonnez-vous à la Newsletter TF1.