Le duel du jour : Afrique du Sud – Nouvelle-Zélande, Du Preez vs. McCaw 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

McCaw vs Du Preez
Par Thomas COUPPE|Ecrit pour TF1|2015-10-22T17:15:05.028Z, mis à jour 2015-10-22T17:15:05.028Z

Ils se sont croisés pendant des années dans l'hémisphère sud, sur les terrains du Super Rugby et du Rugby Championship. Samedi, à Twickenham, le duel entre Fourie du Preez et Richie McCaw, les capitaines de l'Afrique du Sud et de la Nouvelle-Zélande, sera l'un des plus importants. A la clé, une finale de Coupe du monde.



Fourie du Preez 


Voir son essai contre le pays de Galles en quart de finale :

Ses qualités et ses défauts

Fourie du Preez est un personnage à part. Un joueur d'expérience (33 ans), mais un capitaine taiseux, qui laisserait bien sa place à un autre. « Il y a deux choses que je n'aime pas dans le rôle de capitaine : les discours et les conférences de presse », avouait le demi de mêlée il y a quelques jours. Il remplit pourtant son rôle à la perfection, malgré ses réticences. « C'est un homme de caractère, un vrai gagneur », raconte son sélectionneur Heyneke Meyer. « Il ne parle pas beaucoup, mais tout le monde l'écoute. Et surtout tout le monde le suit. » Le troisième-ligne François Louw abonde dans le même sens :« Il lit très bien le jeu, il prend toujours les bonnes décisions au bon moment. » Chez les Springboks, Fourie du Preez fait l'hunanimité.


Son histoire avec les Springboks

Il n'aurait jamais du participer à cette Coupe du monde. Mais le staff sud-africain a tout fait pour le convaincre de sortir de sa retraite internationale. Car depuis quatre ans, le demi de mêlée évolue au Japon, dans le club des Suntory Sungoliaths. L'idée de participer à sa troisième Coupe du monde a pesé dans la balance. Depuis 2004, Fourie du Preez est un élément majeur des Springboks. Champion du monde en 2007, vainqueur du Tri Nations en 2004 et 2009, il compte à ce jour 75 sélections, ce qui fait de lui le 14ème joueur le plus capé du rugby sud-africain.


Sa Coupe du Monde

Sa sélection a fait débat. Quand Heyneke Meyer annonce son nom dans la liste des 31, les critiques se sont abattues sur le sélectionneur des Springboks. Dans l'esprit de Meyer, Fourie du Preez venait encadrer le groupe, faire partager son expérience. Il débute sur le banc, comme remplaçant de Juan Pienaar. Mais après la blessure et le forfait du capitaine Jean de Villiers, lors du deuxième match, il intègre le XV de départ et hérite même du brassard. Sa présence correspond à la montée en puissance de l'Afrique du Sud. En quart de finale, il marque l'essai qui envoie les Springboks dans le dernier carré à cinq minutes de la fin contre le pays de Galles. Un essai plein de malice, une combinaison avec son numéro 8 Vermeulen sur une mêlée proche de l'en-but gallois. 


Richie McCaw 


Ses qualités et ses défauts

Comme Fourie du Preez, Richie McCaw n'est pas un extraverti. Pas un adepte des longs discours non plus. Le troisième-ligne est davantage un capitaine par l'exemple. Indiscutable dans son investissement et son engagement. Celui qu'il met dans les rucks est d'ailleurs sa marque de fabrique. Très bon défenseur, Richie McCaw est un cauchemar dans les rucks pour les équipes adverses. Il bénéficie d'une certaine clémence de la part des arbitres, ce qui peut lui jouer des tours si les officiels sont plus attentifs à ses actions. Celui qui aura 35 ans le 31 décembre est le seul rugbyman de l'histoire à avoir remporté trois titres de meilleur joueur du monde (2006, 2009, 2010, pour un trophée décerné seulement depuis 2001).


Son histoire avec les All Blacks

Elle dure depuis le 17 novembre 2001. Quatorze années plus tard, Richie McCaw est le All Black le plus capé de l'histoire (146 sélections), et celui qui a porté le plus grand nombre de fois le brassard de capitaine (109 fois, en 146 sélections donc...). McCaw a aussi été le premier néo-zélandais « non-maori » à mener le haka. Champion du monde en 2011, vainqueur de dix des treize Tri Nations ou Rugby Championship qu'il a disputé, le troisième-ligne est adulé en Nouvelle-Zélande.


Sa Coupe du Monde

Elle a commencé doucement pour Richie McCaw, à l'image de son équip. Un premier tour pour se mettre en jambes, puis une montée en puissance aperçue contre les Français en quart de finale (11 plaquages, le meilleur total du match). Il est d'ailleurs le joueur qui a réussi le plus de plaquages (206) dans l'histoire de la Coupe du monde (http://www.rugbyworldcup.com/stats/alltime/players/tackles). Et contre l'Afrique du Sud, il va devenir le deuxième joueur à avoir disputé le plus de matches dans cette compétition (21), et ne sera plus qu'à une longueur d'égaler le record de l'Anglais Jason Leonard (22). Ce sera peut-être le cas en finale, si les All Blacks battent les Springboks samedi.

en savoir plus : Match Afrique du Sud Nouvelle-Zélande