Le duel du jour : Argentine-Australie, Fernandez Lobbe vs Hooper 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

fernandez-lobbe
Par Thomas Audebert|Ecrit pour TF1|2015-10-21T14:51:02.193Z, mis à jour 2015-10-29T11:25:22.186Z

Demi-finale et opposition de style, dimanche à Twickenham, entre l'Australie et l'Argentine. Jusqu'au coup d'envoi du match, la rédaction vous propose les principales oppositions à suivre. Aujourd'hui, c'est la confrontation des 3ème ligne, Michael Hooper le wallaby contre Juan Martin Fernandez Lobbe, le puma.

Michael Hooper


Voir son essai face à l'Ecosse en quart de finale: 



Ses qualités et ses défauts

Un précoce. A seulement 24 ans, il a déjà pris les commandes de la troisième ligne australienne aux côté de David Pocock. S'il s'est surtout fait connaitre durant la compétition pour son vilain déblayage sur l'arrière Mike Brown durant la rencontre entre l'Australie et l'Angleterre, il n'est pas qu'un chien fou. Fin 2014, juste avant une rencontre de préparation face au XV de la Rose (déjà), l'entraineur des avants anglais Graham Rountree tenait déjà en haute estime le jeune wallaby. "On gardera l'oeil sur Hooper. Nous devons le rendre inutile et le bloquer. Il est partout, sa vitesse et son endurance sont incroyable et en plus il ne se repose pas beaucoup. Il est essentiel à l'Australie aussi bien  en défense qu'en attaque." Relativement petit pour un troisième-ligne, (1,83 m), il compense son déficit de centimètres par une mobilité et une vivacité rare pour un joueur à son poste. Cela le rend très efficace dans les regroupements.

Il dispute sa première Coupe du monde pour l'Australie, et le match contre l'Angleterre a tout de même démontré qu'il peut se laisser aller à quelque excès. S'il a encore besoin de canaliser toute son énergie dans son seul jeu, Hooper est clairement l'un des futurs grands de ce sport.


Son histoire avec le XV d'Australie

Il arrive dans le squad en 2012, à même pas 21 ans, dans la foulée d'une belle saison de Super 15 avec les Brumbies. Il connait sa première titularisation face aux Blacks lors du Rugby Championship 2012. Intégré dès lors au groupe wallaby il s'impose peu à peu comme l'un des joueurs majeurs de l'équipe. A peine deux ans après son arrivée, il est choisi par le staff pour devenir le vice-capitaine des Wallabies, un poste qu'il conserve à l'arrivée de Michael Cheika à l'automne dernier. Evidemment sélectionné pour le Rugby Championship, il remporte l'édition 2015 avant de partir en Angleterre pour disputer la Coupe du monde.

Revoir son tampon face à l'Angleterre: 


Sa Coupe du monde

Mitigée et c'est peu de le dire. Finalement, le grand public n'en a entendu parler que pour son mauvais geste sur Mike Brown. Après une rencontre remportée assez aisément contre les Fidji, il est laissé au repos face à l'Uruguay pour le match des remplaçants. Présent face à l'Angleterre, il se fait donc remarquer pour ce gros tampon sur Brown. Suspendu contre le Pays de Galles, il fait son retour pour la rencontre des quarts de finale contre l'Ecosse, où il inscrit un essai, juste avant la mi-temps. Il peut faire de sa Coupe du monde une grande compétition à condition de faire un gros match contre l'Argentine.


Juan Martin Fernandez Lobbe


Ses qualités et ses défauts.

Au contraire de Hooper, Fernandez Lobbe est un ancien (34 ans). Il possède une expérience bien supérieure à celle de son adversaire des demi-finales. C'est évidemment un des joueurs les plus respectés dans l'escouade de Daniel Hourcade et ses qualités rugbystiques sont nombreuses. Au premier rang d'entre elles, sa polyvalence. Il a la capacité d'évoluer sur toute la largeur de la troisième ligne. Très puissant comme les tous meilleurs à son poste, il possède une grande habileté ballon en main et n'est pas le dernier à se porter sur les ballons aériens. Il est lui aussi très endurant, un "marathonien" selon Philippe Saint-André qui l'a entrainé en Angleterre et à Toulon. Il sait trouver les intervalles et peut multiplier les attaques sans ressentir la fatigue. Sa présence dans les rucks est aussi importante pour une équipe comme l’Argentine dont le jeu au sol est une priorité. Doté d’une intelligence reconnue (diplôme d’ingénieur), il est un véritable patron dans les vestiaires.


Sa vie chez les Pumas

Présent depuis 11 ans chez les Pumas argentins, Fernandez Lobbe fait partie des murs. Il a accompagné la montée en puissance du rugby argentin et la progression du XV. En 2007, il participe à sa première Coupe du monde où il rayonne dans une équipe qui bat deux fois le pays hôte, la France, en match d'ouverture et en finale pour la 3ème place. Deux ans plus tard, il porte le brassard de capitaine pour la première fois lors d'un Test Match contre l'Angleterre. Toujours appelé par les différents sélectionneurs, il dispute logiquement sa deuxième Coupe du monde en 2011, où il atteint les quarts de finale avant de perdre face au pays hôte : la Nouvelle Zélande. Surnommé « El Corcho » (bouchon de liège), le flanker argentin disputera ensuite le Rugby Championship 2012, 2013, 2014 et 2015. Titulaire indiscutable depuis le début du Mondial 2015, le joueur du RCT vit certainement sa dernière grande compétition. Juan Martin Fernandez Lobbe cumule près de 70 sélections avec les Pumas.

Revoir sa passe décisive sur l'essai d'Imhoff face à l'Irlande: 




Sa Coupe du monde

A l'image des Pumas, il resplendit dans un XV d'Argentine qui profite de son très bon Rugby Championship. Après une défaite sans démériter face à la Nouvelle Zélande (26-16), il est capitaine contre la Georgie dans un match remporté haut la main (54-9). Il participe également à la rencontre face au Tonga, avec une nouvelle large victoire, avant d'être remplaçant contre la Namibie pour un match sans enjeu. Titulaire évidemment contre l'Irlande il réalise une grande performance participant au dernier essai de Juan Imhoff. Ayant participé à la totalité des rencontres de l'Argentine, il sera évidemment présent pour affronter les Wallabies et tenter d'atteindre la finale de la Coupe du monde pour la première fois.