Fidji, Samoa, Tonga, quel bilan pour les Îliens à la Coupe du monde ? 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Haka Samoa Ecosse
Par Pierre-Alexandre Conte|Ecrit pour TF1|2015-11-01T18:23:22.072Z, mis à jour 2015-11-01T18:23:23.330Z

On attendait des îles Fidji, Samoa et Tonga qu'elles créent un exploit au cours de la Coupe du monde. Mais il n'en a rien été. Dans l'ensemble, les nations du Pacifique ont manqué le rendez-vous.

Fidji, Samoa et Tonga font partir des sélections que l'on a l'habitude de voir à la Coupe du monde. Et on se disait avant le début de la compétition qu'avec l'expérience acquise au fil des années, elles seraient à même de créer la sensation. Mais c'est plutôt l'inverse qui s'est produit avec une victoire en 4 matches pour chacune de ces nations.


Fidji, l'excuse du groupe de la mort

Les Fidjiens le savaient avant le 18 septembre et le match d'ouverture à Twickenham, la Coupe du monde avait toutes les chances de s'arrêter pour eux dès la phase de poules. Le tirage au sort leur avait réservé un groupe pour le moins compliqué avec l'Angleterre, le Pays de Galles et l'Australie. Résultat, les Fijiens ont été vaillants mais ils accusaient déjà trois revers après trois matches... Ils ont ensuite fait le nécessaire face à l'Uruguay (47-15) mais cela n'a évidemment pas suffi pour accéder aux quarts de finale. Face aux XV de la Rose (35-11) et à celui du Poireau (23-13), les coéquipiers de Nemani Nadolo auront au moins montré de belles choses.


Une victoire contre les Etats-Unis, et c'est tout pour les Samoa

Dans le groupe B, l'ensemble des observateurs s'attendaient à voir les Samoa disputer la seconde place à l'Ecosse derrière l'intouchable Afrique du Sud. Mais les joueurs du Pacifique ont affiché dès l'entame de la compétition, contre les Etats-Unis (25-16), leurs limites. Une victoire étriquée qui annonçait une Coupe du monde difficile. Face aux Springboks (46-6), il n'y a, comme prévu, pas eu match. Et contre le Japon, les Samoans ont coulé (26-5) et montré au passage que les Nippons étaient bien la nation montante du groupe. Reste une belle résistance face à l'Ecosse et une défaite (36-33) plus qu'honorable au final.


Une compétition à oublier pour les Tonga

Un peu comme les Samoa avec le Japon, les Tonga ont offert le rôle de trouble-fête à la Géorgie dans le groupe D. Il faut dire que la défaite d'entrée (17-10) face au XV emmené par Mamuka Gorgodze a fait mal. La victoire peu convaincante contre la Namibie (35-21) n'a fait que confirmer les difficultés des Tongiens. Face à l'Argentine (45-16) et la Nouvelle-Zélande (47-9), l'écart était trop grand.