Fourie du Preez, les Pumas, Julian Savea et Greig Laidlaw : les tops du weekend 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Rugby - Coupe du monde 2015 - L'essai de Fourie du Preez en vidéo
Par Thomas COUPPÉ|Ecrit pour TF1|2015-10-19T16:08:06.712Z, mis à jour 2015-10-19T16:08:16.361Z

Fourie du Preez sauveur des Sprinkgboks, la générosité et le jeu séduisant de l'Argentine, le phénomène Julian Savea et Greig Laidlaw à deux doigts de l'exploit avec l'Écosse : voici les tops du weekend.

Fourie du Preez, capitaine sauveur

Il n'aurait pas du participer à la Coupe du monde. Mais le sélectionneur sud-africain, Heyneke Meyer, a tout fait pour convaincre le champion du monde 2007 de sortir de sa retraite internationale. Et Fourie du Preez, 33 ans, ne doit pas vraiment regretter d'avoir accepté. Samedi, contre l'Écosse, le capitaine de l'Afrique du Sud depuis le forfait de Jean de Villiers a marqué l'essai qui qualifie les Springboks pour les demi-finales. Une combinaison côté fermé avec son numéro 8 Duane Vermeulen après une mêlée, à cinq minutes de la fin. Celui qui joue depuis quatre ans avec le club japonais des Suntory Sungoliaths, avait pourtant débuté la compétition sur le banc, en tant que remplaçant de Juan Pienaar. Mais son expérience et son influence sur l'équipe ont convaincu le staff de lui confier les clés du jeu des Springboks. Un choix payant.


L'Argentine impressionne

Pour la deuxième fois de son histoire, l'Argentine va disputer une demi-finale de Coupe du monde (après l'édition 2007, terminée à la 3ème place). Un match plein contre l'Irlande, avec un début canon (17-0, deux essais dans les dix premières minutes) et un final tout aussi fort. Les Pumas ne menaient que de six longueurs à 15 minutes de la fin mais Tuculet et Imhoff enterraient les espoirs de retour irlandais. L'Argentine est une équipe complète. Sa culture de la mêlée est connue, son goût pour le combat aussi, et ses trois-quarts ne cessent d'impressionner depuis le début de la compétition. Face à l'Irlande, les trois joueurs qui ont parcouru le plus de mètres ballon en main étaient argentins. Les deux ailiers Cordero et Imhoff, et l'arrière Tuculet. Un trio infernal, alimenté par l'élégant Juan Martin Hernandez et l'ouvreur Nicolas Sanchez, élu homme du match dimanche et auteur de 23 des 43 points des Pumas. L'Australie est prévenue.

Revoir la dernière pénalité de Nicolas Sanchez contre l'Irlande :


Revoir le deuxième essai des Argentins contre l'Irlande : 


Julian Savea, le record d'essais sur une Coupe du monde en ligne de mire

Encore trois essais contre la France, portant son total à huit dans cette Coupe du monde, record de Bryan Habana et Jonah Lomu égalé. En quatre matches seulement. L'ailier Néo-zélandais, évidemment meilleur marqueur de la compétition (Gareth Davies, Juan Imhoff, Habana et Milner-Skudder sont à cinq essais), éclabousse de toute sa classe cette édition 2015. Il est tellement efficace qu'il fait même partie du Top 10 des joueurs qui ont inscrit le plus de points depuis le début du tournoi, un classement habituellement réservé aux buteurs. Il en est désormais à 38 essais en 39 sélections avec les All Blacks. Sa deuxième réalisation contre la France, juste avant la mi-temps, façon « Jonah Lomu », va hanter pendant longtemps les nuits de Scott Spedding et Noa Nakaitaci. 


Revoir le troisième essai de Julian Savea contre la France :


Greig Laidlaw

L'Écosse est passée tout près de l'exploit. A deux minutes de la fin de son quart de finale contre l'Australie, le XV du chardon était en position d'être la seule nation européenne qualifiée pour le dernier carré. Une surprise, car l'équipe entraînée par Vern Cotter a plutôt l'habitude de se battre avec l'Italie pour éviter la dernière place du Tournoi des VI Nations. Mais les Écossais ont malmené les Australiens, favoris et vainqueurs du Rugby Championship cet été, pendant 80 minutes. Devant à la pause, grâce notamment à leur capitaine et demi de mêlée Greig Laidlaw, meneur exemplaire, libérant vite les ballons et n'hésitant pas à défier la défense des Wallabies. Mais surtout redoutable buteur. Il a marqué plus de la moitié des points de son équipe (19 sur 34) et occupe la tête du classement des meilleurs marqueurs après les quarts de finale (79 points, devant l'Argentin Sanchez, 74). L'Écosse perd finalement sur une pénalité dans les derniers instants du match (34-32). Mais le XV du chardon a livré un match remarquable. Les Wallabies ne s'attendaient surement pas à une telle opposition.