Dans l'actualité récente

France-Canada : La revue de presse étrangère 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

France Canada Faits et gestes
Par Thomas Audebert|Ecrit pour TF1|2015-10-02T09:45:57.009Z, mis à jour 2015-10-02T09:45:57.009Z

Grâce à leur victoire (41-18), face au XV du Canada, les Bleus ont composté leur ticket pour les quarts de finale. La presse étrangère a suivi le match et n'a qu'un nom à la bouche : Frédéric Michalak.

C'est peu de le dire. Les performance françaises dans cette Coupe du monde 2015, ne passionnent pas outre-mesure la presse étrangère. Victime collatérale de l'exploit japonais, le samedi 19 septembre, la victoire contre l'Italie n'avait pas fait les gros titres. Le match contre la Roumanie a été un peu obscur et cette belle victoire (5 essais) face au Canada n'a pas non plus ému les médias.  

Retrouvez le résumé de France - Canada



Michalak, superstar des Bleus.

Une fois ce constat établi, on peut néanmoins constater qu'un nom revient sans cesse entre les lignes des articles étrangers, celui de Frédéric Michalak. En même temps, il a tout fait pour. 100% de réussite au pied (4 transformations, 2 pénalités), un nouveau record français de points marqués en Coupe du monde (136 points désormais, record en cours), le Toulousain d'origine s'est fait remarqué. On passe en revue.

Du côté de la Gazzetta dello Sport ("Michalak inspire la France, le Canada battu 41-18")



Chez nos confrères britanniques de la BBC Sport ("Michalak devient le meilleur marqueur français de l'histoire de la Coupe du monde")



La qualification avant tout

C'est l'autre principal point (et instruction) de cette rencontre. La France est qualifiée pour les quarts de finale avec un quasi sans faute (14 points sur 15 possible), reste à présent le match face à l'Irlande. Pour la presse canadienne et néozélandaise, c'est ce détail qui est particulièrement souligné.


Pas beaucoup d'émotions, du côté de la presse canadienne, bien plus intéressée par le sport US ("Coupe du monde de rugby : La France se débarrasse du Canada et se hisse en quarts de finale")



Même chose du côté néo-zélandais. ("La France bat un Canada combatif 41-18")



Sur la performance canadienne

Si ce n'est pas indiqué dans les "tweets" de ces médias, la prestation canadienne (et le trou d'air français) n'a pas échappé à leur regard expert. Sur le site de la BBC, on peut lire que "le score n'est pas un juste reflet de la façon dont le Canada a joué". Même réaction du côté de Stuff.co, le site référence néozélandais : " Les deux essais canadiens à la fin de la première période ont laissé croire à un renversement, et on en était pas loin, jusqu'à ce que la France fasse entrer ses remplaçants, qui ont repris le contrôle alors que les Canadiens fatiguaient".

Du côté de la presse canadienne, on note également les errances françaises. CBC parle d'une performance "inégale, sauvée par la précision de Frédéric Michalak".


La victoire est au bout pour le XV de France, la bonne presse, ce n'est pas encore pour tout de suite.





en savoir plus : Denis Brogniart, Christian Jeanpierre