France – Nouvelle-Zélande – Le duel du jour : T.Dusautoir vs. R.McCaw 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

McCaw
Par Pierre-Alexandre Conte|Ecrit pour TF1|2015-10-16T15:21:07.120Z, mis à jour 2015-10-16T15:21:07.120Z

Rescapés du quart de finale disputé à Cardiff en 2007, Thierry Dusautoir et Richie McCaw se retrouveront samedi (21h00) dans la capitale galloise pour un nouveau duel de haute volée. Troisième ligne, capitaine, plaqueur redoutable, les deux hommes possèdent un profil similaire. De leur affrontement dépendra en partie l'issue du match.

Thierry Dusautoir


Ses qualités

Indiscutable capitaine de l'équipe de France, Thierry Dusautoir est avant tout un compétiteur qui sait communiquer son envie de gagner à ses partenaires. Un message qu'il transmet par la voix mais qui passe surtout par le jeu. Il est le premier défenseur de son équipe, celui qui va au charbon pour montrer le chemin à emprunter. Comme lors du quart de finale de Coupe du monde en 2007 contre les All Blacks où il avait mis au sol ses adversaires à 38 reprises. Un match énorme au cours duquel il avait par ailleurs inscrit un essai qui avait permis aux Bleus de franchir l'obstacle néo-zélandais.


Revivez les grands moments de la finale de la coupe du monde 2011 entre la France et la Nouvelle-Zélande.



Son histoire avec le XV de France

Thierry Dusautoir a démarré son aventure avec les Bleus en 2006, contre la Roumanie. Moins de trois ans plus tard, le Toulousain portait déjà à son bras le brassard de capitaine. Un rôle de leader qu'il a tenu à 52 reprises en 79 sélections. Le troisième ligne des Bleus s'est imposé en peu de temps comme un élément indispensable du XV de France. Présent, donc, lors de l'exploit face à la Nouvelle-Zélande en 2007, il réalise quatre ans plus tard une compétition exemplaire pour mener les siens en finale.


Sa Coupe du monde

Toujours aussi précieux à son poste, Thierry Dusautoir a participé à trois rencontres. Il était de la victoire face à l'Italie (32-10) en ouverture de la Coupe du monde et du succès contre la Roumanie (41-18). Il faisait aussi partie de l'équipe battue par l'Irlande il y a une semaine. (24-9). Comme ses partenaires, le troisième ligne est sorti éreinté de la rencontre. Pour autant, sur l'ensemble de la compétition, le Toulousain n'a pas à rougir de ses performances. Il fait encore partie des meilleurs plaqueurs (45). Parmi les quarts de finaliste, seuls le Sud-Africain Lodewyk De Jager (50) et l'Ecossais Jonny Gray (49) font mieux que lui dans ce domaine.


Richie McCaw


Ses qualités

Double vainqueur (2009, 2010) du titre de meilleur joueur du monde, Richie McCaw est un joueur sur lequel la Nouvelle-Zélande se repose depuis près de 15 ans. Celui qui dispute en Angleterre sa quatrième Coupe du monde est avant tout un leader mental. De ceux dont on embrasse les discours sans réfléchir. Il est aussi un infatigable défenseur capable de gratter un nombre important de ballons. Endurant, puissant, rapide, il est redouté de tous. Il sait aussi parfaitement cerner la personnalité de l'arbitre et flirter avec les limites pour faire gagner sa sélection.


Son parcours en sélection

Richie McCaw a débuté sa carrière internationale en novembre 2001, lors d'une rencontre face à l'Irlande. Depuis, le capitaine néo-zélandais a porté à 145 reprises le maillot noir, totalisant au passage 27 essais. Avec sa sélection, le troisième ligne aile a remporté la Coupe du monde 2011 mais aussi cinq Tri Nations (2002, 2003, 2005, 2006, 2007). Il est le joueur emblématique des All Blacks.


Sa Coupe du monde

A l'image de son équipe, Richie McCaw n'a pour le moment pas eu à forcer son talent pour venir à bout des adversaires qui se présentaient à lui. Présent face à l'Argentine (26-16), la Namibie (58-14) mais aussi la Géorgie (43-10), le troisième ligne a réalisé son job, sans briller. Mais il sera, à n'en pas douter, bien plus présent face à la France, lors des quarts de finale.