Dans l'actualité récente

France - Nouvelle-Zélande - Le duel du jour : Philippe Saint-André vs Steve Hansen 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

RTR4OM59
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-10-14T15:30:24.842Z, mis à jour 2015-10-14T15:30:24.842Z

Le choc entre la France est la Nouvelle-Zélande, samedi à Cardiff, offre de nombreux duels sur et en dehors du terrain. Jusqu'au coup d'envoi du match, la rédaction vous propose les principaux duels à suivre. Aujourd'hui, c'est la confrontation des entraîneurs entre Philippe Saint-André et Steve Hansen.

Philippe Saint-André


Son passé de joueur et d'entraîneur

Né au rugby à Romans-sur-Isère, dans la Drôme, Philippe Saint-André a été un joueur d'envergure à Clermont-Ferrand, qu'il rejoint en 1988. Meilleur marqueur d'essai dès sa première saison parmi l'élite, le trois-quarts aile connaît à l'ASM une finale perdue de championnat de France en 1994. Surnommé le "Goret", la faute à un style de jeu manquant d'élégance, son flair de coureur hors-pair et son centre de gravité assez bas en ont fait un des meilleurs ailiers de l'équipe de France. Ses 32 essais pour 69 sélections le place juste derrière Serge Blanco au rang des meilleurs marqueurs de l'histoire du rugby tricolore. A l'issue de sa carrière internationale, en 1996, il se lance un dernier défi : jouer en Angleterre. Il pose ses crampons à Gloucester où il devient rapidement une des stars de l'équipe. Deux ans plus tard, il est nommé entraîneur, le premier Français à exercer cette fonction outre-Manche. En 2006, il mènera un autre club, Sale, au titre de champion d'Angleterre avant de revenir entraîner en France, à Toulon.

Revoir les grands moments de la défaite du XV de France face à l'Irlande :

Son histoire à la tête de la sélection

Fort de ses années de technicien en Angleterre et de son passage de deux ans à Toulon, Saint-André arrive en équipe de France le 23 août 2011, avec l'image d'un excellent communiquant et d'un bon gestionnaire d'ego. Depuis, son image n'a fait que de se détériorer. La faute à bilan catastrophique, le pire d'un sélectionneur depuis le passage à l'ère professionnelle. Ave moins de 40% de victoires depuis sa prise de fonction et jamais mieux qu'une quatrième place dans le Tournoi des VI Nations depuis 2002, il a fait reculer la France sur l'échiquier international.  Rayon communication, le tableau est tout aussi sombre avec une incapacité chronique à faire passer ses messages auprès de ses joueurs et de la presse.


Sa Coupe du monde

En martelant depuis quatre ans que l'objectif est une victoire finale en Coupe du monde, forcément Saint-André est attendu au tournant. Si l'entame de tournoi avec des victoires sur l'Italie, la Roumanie et le Canada s'est bien déroulé d'un point de vue comptable, l'impression dégagée (jeu stéréotypé, manque de jeu au large...) laissait à désirer. La défaite cinglante concédée face à l'Irlande lors du dernier match poule est venue rappeler que le XV de France évoluait toujours un ton en-dessous des grandes nations de ce jeu. Plus qu'une information, une confirmation. Alors que son mandat à la tête de la sélection prend fin à l'issu de ce Mondial, Philippe Saint-André, acculé par les critiques, se retrouve à la croisée des chemins. Une victoire samedi en quart face aux Blacks n'effacerait rien mais laisserait poindre l'idée d'un possible miracle. Une défaite et Saint-André ne serait pas loin de se voir attribuer l'étiquette de pire sélectionneur de l'histoire du XV de France.



Steve Hansen


Son passé de joueur et d'entraîneur

Centre ou arrière, Steve Hansen a joué au rugby à XV pendant 15 ans avec la province de Canterbury. Avant d'embrayer sur une carrière d'entraîneur dans le même club, le kiwi passe par La RocheIle après la Coupe du monde 1987. Costaud pour un arrière, il était doté d'une très bonne technique, "typiquement néo-zélandaise", disent ses coéquipiers de l'époque. A la tête de Canterbury, il glane deux titres de champion de NPC, le championnat des provinces néo-zélandaises (1997 et 2001). Il remporte aussi le Super 12 en 2000 avec les Crusaders en qualité d'adjoint.

Revoir le résumé du dernier match des All Blacks face aux Tonga: 



Son histoire à la tête de la sélection

Adjoint de Graham Henry de 2004 à 2011, Steve Hansen perpétue la tradition qui veut que les Blacks gagnent (très) souvent et partout. Depuis leur titre de champion du monde en 2011, son bilan est de 42 victoires pour... 3 défaites (face à l’Angleterre en 2012, contre l’Afrique du Sud en 2014, et enfin face à l’Australie cette année). Les All Blacks comptent également deux matches nuls (encore contre l’Australie en 2012 et 2014). Suffisant, malgré un Four Nations mitigé, pour ne pas voir sa place remise en cause et amener ses ouailles en Angleterre avec le statut de favori. Le Néo-Zélandais peut en plus d'enorgueillir d'avoir une sacrée expérience en tant que coach. Avant de rejoindre le staff des Blacks, il a connu une première expérience en sélection en dirigeant le Pays de Galles. A la clef, une place de quart de finaliste à la Coupe du monde 2003 ponctuant un solide tournoi.

Sa Coupe du monde

Impavide, il n'a jamais l'air de s'en faire. Steve Hansen, le coach des All Blacks, aurait pourtant de quoi. Son job est plus exposé et ses choix bien plus disséqués que ceux du Premier ministre néo-zélandais. Mais Hansen trimbale sa carcasse nonchalante et son autodérision.  "À quoi bon stresser de ce que l'on ne peut contrôler ?" répète-t-il à l'envi. Pour l'heure, le bilan des All Blacks, s'ils n'ont pas plus impressionné que ça, est de bonne facture. Meilleure équipe au nombre d'essais marqués (25) devant l'Afrique du Sud (23) et l'Argentine (22), ils ne sont devancés qu'au nombre de points marqués (179 pour l'Argentine contre 174. Si la presse de son pays lui reproche une cohésion inférieure à celles des Wallabies par exemple, Hansen râle, lui, sur une poule jugée trop facile. "Cela nous permet d'arriver frais en quarts, mais comporte le risque d'être mal affûtés", dit-il.

Durant toute la Coupe du monde, retrouvez le guide de la compétition TF1 et le rugby mix : les meilleurs moments vidéos de toutes les Coupes du monde. Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, abonnez-vous à la Newsletter TF1.