Habana, Savea, Folau : les flops du week-end 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Julian Savea   Nouvelle Zélande
Par Nicolas SBARRA|Ecrit pour TF1|2015-10-26T18:15:30.614Z, mis à jour 2015-10-26T18:15:30.614Z

Certains ont eu l’occasion de briller dans les deux demi-finales de la Coupe du Monde disputées ce samedi et ce dimanche. Mais que ce soit chez l’Afrique du Sud et l’Argentine, comme chez la Nouvelle-Zélande et l’Australie, d’autres ont déçu. Les flops du week-end.

Bryan Habana

Il était attendu, avec la perspective d’effacer Jonah Lomu des tablettes et de devenir seul meilleur marqueur d’essais dans la compétition. Il est passé à côté. D’abord offensivement, avec aucun défenseur battu, aucune passe et une perte de balle. Mais aussi défensivement, avec un carton jaune venu ponctuer une performance marquée par une certaine nervosité.

Julian Savea

Son homologue néo-zélandais pouvait lui aussi marquer l’histoire. Mais son compteur est resté bloqué à huit essais dans cette Coupe du Monde. Sa seule occasion s’est conclue par un en-avant. Pour le reste, il a été discret, bien plus qu’en quart de finale avec prestation flamboyante face aux Bleus. Cette fois, sa puissance n’a pas été dévastatrice.

Israel Folau

L’éclair est toujours attendu du côté d’Israel Folau dans cette Coupe du Monde, il n’est pas encore venu. Flamboyant depuis ses débuts chez les Wallabies, l’arrière déçoit depuis le début de la compétition et n’a pas vraiment été plus à l’aise face aux Argentins. Sa récente blessure à une cheville pourrait encore le gêner. Reste qu’il a réalisé des choix étranges et peu inspirés, notamment au pied.

Augustin Creevy

Il n’a pu tenir sa place que 30 minutes. L’aligner alors que sa semaine avait été perturbée par une blessure a été un parti, perdu. Le talonneur n’a chargé balle en main qu’une fois, pour une perte de balle. Sur le plan défensif, il n’a réussi aucun plaquage et en a manqué deux.

James Slipper

Il était le remplaçant de Sio, forfait, et il n’a pas su se mettre au niveau. Le pilier a symbolisé les difficultés des Australiens en mêlée qui ont ressurgi lors de cette demi-finale. Il a été pénalisé deux fois sur cette phase de jeu. En plus, il a manqué 50% de ses plaquages (5/10).