Hernandez, Fernandez-Lobbe, Leguizamon, ils ont marqué l'Argentine 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Hernandez el Mago
Par Thomas Audebert|Ecrit pour TF1|2015-10-31T13:20:21.732Z, mis à jour 2015-10-31T13:20:21.732Z

Une génération victorieuse s'en va. Présents en 2007 et toujours là en 2015, certains joueurs des Pumas devraient arrêter après une Coupe du monde réussie et une carrière internationale de premier plan.

Ils ont marqué une époque. Juan Martin Hernandez, Juan Martin Hernandez Lobbe et Juan Manuel Leguizamon devraient mettre un terme à leur carrière internationale après cette Coupe du monde. Ils auront accompagné l'émergence des Pumas sur la scène internationale. Présents en 2007, ils ont connu la troisième place de la Coupe du monde. En 2012, ils ont intégré le Rugby Championship avant de rejouer une demi-finale de Coupe du monde cette année en Angleterre. Retour sur les parcours de ces joueurs particuliers.


Revoyez les faits et gestes de la petite finale remportée par l'Afrique du Sud.



Juan Martin Hernandez, El Mago

Déjà présent en 2003, en dix ans il aura été le symbole de cette équipe d'Argentine. En constant progrès depuis ses débuts en équipe nationale, il n'aura manqué que la Coupe du monde 2011 sur blessure. Qu'il joue arrière, demi d'ouverture ou centre, sa carrière est couronnée de succès. Passé en France, il aura illuminé les pelouses françaises sous les couleurs du Stade Français, du Racing Metro et du Racing Club de Toulon. Il doit désormais rejoindre la franchise argentine qui rejoindra le Super Rugby la saison prochaine. Dans cette équipe, il pourra assister à l'émergence des nouveaux talents amenés à rejoindre les Pumas.

Découvrez le portrait de Juan Martin Hernandez réalisé avant le quart de finale contre l'Irlande.


Juan Martin Fernandez Lobbe, le marathonien

Encore un joueur passé par la France et encore un symbole des progrès argentins. Arrivé chez les Pumas en 2004, il n'a jamais quitté l'équipe et est rapidement devenu un indispensable dans cette équipe. Présent en Coupe du monde en 2007, 2011, 2015, il aura également disputé tous les Rugby Championship depuis l'arrivée de l'Argentine en 2012. S'il n'a pas été le capitaine des siens lors de cette Coupe du monde, il a néanmoins disputé tous les matchs. Troisième-ligne puissant, gratteur et endurant, le quasi homonyme de Juan Martin Hernandez peut quitter les siens avec le sentiment du devoir accompli.

Juan Manuel Leguizamon

Le troisième larron, le plus jeune aussi (32 ans). Lui aussi passé par la France au Stade Français et au LOU, Leguizamon a lui aussi été des grandes réussites argentines. En dix ans chez les Pumas, il aura joué sous leur maillot un peu plus de 60 fois. Moins présent depuis quelques années, il n'était que remplaçant lors de la Coupe du monde. Titulaire contre les Sud Africains, il devrait quitter les Pumas après cette performance. Il rejoindra lui aussi la franchise argentine du Super Rugby l'an prochain.