Italie - Irlande : Pourquoi il faut croire dans la victoire italienne 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

IRLANDE   ITALIE
Par Loris BELIN|Ecrit pour TF1|2015-10-04T15:17:31.577Z, mis à jour 2015-10-04T15:17:42.269Z

Dans le groupe de l’Equipe de France, l’Italie joue son destin contre l’Irlande cet après-midi. Mission impossible ? Non et on a des raisons d’y croire.

Il faut bien l’avouer, les Italiens ne font pas une grande Coupe du Monde jusqu’ici. En difficulté contre l’Equipe de France, les transalpins ont aussi eu bien du mal à se défaire de vaillants canadiens. Ce match à la vie, à la mort contre l’Irlande pourrait ainsi sonner le glas des espoirs de l’équipe d’Italie. Les fans italiens ont pourtant des raisons d’y croire. 


Parce que l’Italie n’a pas le choix pour croire aux quarts de finale 

Avec quatre points, l’Italie n’est pas dans la meilleure position pour se qualifier. Dès lors, pas le choix, ce match contre l’Irlande doit se solder par une victoire pour croire encore à une place en quarts de finale. « Pour nous, c’est une finale, a assuré le flanker Simone Favaro. Si on gagne, on peut envisager la suite. Dans ces conditions, je peux vous dire qu’on va se donner à 100 %. » Les transalpins ont compris ce qu’il leur reste à faire et l’Irlande prend cette opposition très au sérieux. Dans ces matchs à gros enjeu, l’Italie est capable de se sublimer. 

Parce que Sergio Parisse est de retour 

Le chef de file italien va disputer son premier match de la compétition après une grosse blessure au mollet. Le troisième ligne du Stade Français est un formidable joueur de rugby, capable de tout faire sur un terrain. Ses éclairs de génie offensifs ont cruellement manqué au XV vert – blanc – rouge, puissants en mêlée mais en manque d’inspiration pour faire la différence. Si Parisse ne sera pas à 100% et devrait sortir en cours de match, il est capable de porter son équipe sur ses épaules, et pas seulement dans le jeu. « Il croit tellement en lui-même que les gens autour de lui en viennent aussi à croire en eux. » selon Paul O’Connell, le capitaine irlandais. Parisse est le guide de cette équipe qui n’attendait que lui pour se transcender. 


Parce que l’Italie connait très bien l’Irlande

 Les deux nations s’affrontent tous les ans durant le Tournoi des Six Nations, un avantage non négligeable pour un match couperet comme celui-ci. L’Italie n’a certes plus battu le XV du Trèfle depuis deux ans mais Jacques Brunel, le coach français de la Squadra Azzura a su construire un groupe stable. Neuf des titulaires italiens de ce soir l’étaient déjà à Rome pour ce fameux succès de 2013. En troisième ligne, l’association Parisse – Favaro reste sur trois victoires lors de ses quatre derniers matchs, dont la dernière victoire contre les irlandais. Cette année, l’Irlande s’était imposée 26-3 en Italie, un score flatteur qui cache la réalité d’un match qui s’était joué à partir de la 60ème minute et un carton jaune subi par les transalpins. L’Italie connait les clés du match et voudra faire trembler le XV du Trèfle d’entrée de jeu pour faire monter la pression.