« Jouer au rugby n'est pas le plus important » en Top 14, regrette Imhoff 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Imhoff essai Argentine Géorgie
Par Nicolas SBARRA|Ecrit pour TF1|2015-10-21T16:00:30.558Z, mis à jour 2015-10-21T16:00:30.558Z

L'ailier argentin du Racing, Juan Imhoff, a regretté que l'enjeu prenne le pas sur le jeu en Top 14. Mais il espère encore que cela change.

Depuis l’élimination de la France en quart de finale de la Coupe du Monde et la déculottée subie face à la Nouvelle-Zélande, les critiques fusent à l’encontre du Top 14. Prétendu meilleur championnat du monde, il est vivement critiqué par des anciens sélectionneurs, des observateurs du rugby… et même des joueurs. L’Argentin Juan Imhoff l’a lui aussi fait lors d’une conférence de presse avant la demi-finale des Pumas contre l’Australie dimanche.

Les faits et gestes de France - Nouvelle-Zélande

L’ailier, qui évolue au Racing depuis 2011, n’a pour sa part pas évoqué le prétendu manque de temps de jeu des Français au profit de stars internationales. Il regrette plutôt l’absence de jeu, qui a aussi pu être observée chez le XV de France. « Des fois en Top 14, le point de bonus défensif est important et jouer au rugby n’est pas le plus important. Il y a des équipes qui ont la qualité pour jouer mais qui ne jouent pas », a-t-il déclaré.

Imhoff : « La France est un monstre qui dort »

Imhoff a émis cette critique mais ne se résigne pas, espérant un virage opéré dans le championnat de France. « Si la France arrive à modifier cela, après... Pour moi, la France est un monstre qui dort », a ajouté l’Argentin. N’hésitant pas à dire : « Quand elle va se réveiller, elle va, pour moi, être la meilleure du monde. »

Ce regret quant au jeu pratiqué en Top 14 n’a pas empêché Juan Imhoff de faire le choix de prolonger l’aventure avec le Racing 92, qu’il retrouvera après la Coupe du Monde. Et ce, même si sa fédération contraint désormais ses internationaux à évoluer au pays. Le Puma a d’ailleurs voulu rappeler que « la France a perdu contre la meilleure équipe du monde ».