Dans l'actualité récente

VIDEO. Ecosse - Samoa (36-33): L’Ecosse s’en sort au terme d’un match incroyable et file en quarts 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Flowers of Scotland Samoa Ecosse
Par Loris BELIN|Ecrit pour TF1|2015-10-10T16:06:32.616Z, mis à jour 2015-10-10T21:01:45.370Z

Le XV du Chardon s’impose 36-33 face au Samoa dans ce qui restera probablement comme un de meilleurs matchs de cette Coupe du Monde.

Si I l’affiche Samoa – Ecosse ne vous inspirait pas, sachez que vous avez raté un grand moment de rugby. De bout en bout, les deux nations ont offert une superbe rencontre, pleine d’intensité. Les écossais n’ont pas dominé l’ensemble de la rencontre mais ce sont eux qui s’imposent à l’arrachée 36-33 et compostent leur billet pour les quarts de finale. Le Japon, sensation de cette Coupe du Monde restent donc à quai. 


Le match 

Si vous en aviez marre des matchs fermés et tactiques, vous avez été servis ! Malheur aux retardataires qui ont raté quinze premières minutes complètement folles avec des samoans déchainés (80% de possession). Pendant cinq minutes, les acteurs perdent tout sens commun et enquillent les essais : les joueurs du Pacifique marquent en premier, concèdent un essai gag deux minutes plus tard, puis repartent à la charge dès le coup d’envoi et aplatissent à nouveau ! Le Samoa va même inscrire un troisième essai dès la vingtième minute pour mener 20-13. Le Manu Samoa est transfiguré par rapport à son début de compétition, tapant fort sur les impacts et faisant vivre un cauchemar à la ligne arrière écossaise. 

Il faut le carton jaune « écarlate » de Wilson à la 27ème pour que les britanniques se réveillent vraiment. A 14, les voilà qui sortent les muscles pour inscrire un essai tout en puissance et recoller au score dans un mano-à-mano infatigable. Les joueurs de Vern Cotter remettent petit à petit leur jeu dans le bon sens et ne prennent pour la première fois les devants qu’au retour des vestiaires (29-26, 53’). La seconde mi-temps est plus fermée mais les trente acteurs nous réservent le meilleur pour la fin. L’Ecosse va finalement faire la différence sur les indisciplines samoanes et le capitaine Laidlaw qui inscrit l’essai de la qualification (36-26, 72’). Jusqu’à la sirène, les Samoa donnent tout ce qu’ils ont et vont même inscrire l’essai de l’espoir à trois minutes de la fin. Trop peu, trop tard, l’Ecosse s’impose finalement de trois points 36-33 et se qualifie pour les quarts de finale devant le Japon. Les samoans quittent eux la compétition avec fierté, même s’ils peuvent avoir quelques regrets entre les deux transformations manquées de Pisi et un arbitrage contestable. 

Le fait 

On joue la 27ème minute quand le troisième ligne écossais Ryan Wilson essuie ses crampons sur le visage de Fa’asavalu au sol. L’arbitre M. Doyle ne donne qu’un carton jaune à l’écossais alors que le rouge aurait été très probablement mérité. Plusieurs coups de sifflet devraient faire couler beaucoup d’encre dans les jours à venir et alimenter un peu plus le débat autour de l’utilisation de la vidéo. 

Le joueur 

Greig Laidlaw. Le capitaine écossais a montré la voie aux siens. C’est lui qui à la 72ème minute décide de ne pas prendre la pénalité mais de jouer la mêlée, qu’il ira conclure lui-même sur un exploit personnel. Auteur de 26 points, il devient provisoirement le meilleur marqueur de la compétition.