Nouvelle-Zélande - Australie: le duel du jour, Nonu vs Giteau 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Nonu vs Giteau
Par Julien CHESNAIS|Ecrit pour TF1|2015-10-30T17:10:07.239Z, mis à jour 2015-10-30T18:14:19.013Z

Ils partagent la même aura et expérience. Mais Ma'a Nonu et Matt Giteau possèdent un profil diamétralement opposé. L'opposition de style promet beaucoup samedi entre les premiers centres de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie, lors de la finale de la Coupe du monde.


Ma’a Nonu


Ses qualités

Au début, il évoluait dans les pas de son idole Tana Umaga. Son style ? Tout en puissance. Capable de perforer n’importe quel rideau défensif, son registre pouvait se limiter à son impact physique (1,82m, 108kg). Mais avec l’âge, son jeu s’est diversifié, bonifié. Placé au poste de premier centre, il est devenu « les yeux et les oreilles » de Dan Carter.

Sa carrière en sélection

Il débute chez les All-Blacks en 2003. En douze ans de carrière internationale, il a tout connu. La gloire avec le titre en 2011, avec trois essais en six matches. Mais aussi le doute, profond, quand, en 2006, il est écarté du groupe durant deux ans, car trop peu performant. Désormais titulaire indiscutable, il compte 102 sélections. Durant le Mondial, il est devenu le sixième "centenaire" des All-Blacks.

Sa Coupe du monde

Avec un essai en cinq matches, il n’est pas la vedette de la ligne arrière des All-Blacks. Mais il en constitue un maillon indispensable du haut de ses 33 ans. Sonny Bill Williams a beau être très performant lors de ces rentrées en jeu, il reste derrière le joueur aux dread-locks dans la hiérarchie des centres. Ma’a Nonu a été titulaire face à la France et l’Afrique du Sud. Il le sera à nouveau face à l’Australie, pour constituer, avec Conrad Smith, la meilleure paire de centre au monde.



Matt Giteau 


Ses qualités

Il sait à peu près tout faire. Rapide, instinctif, et polyvalent le joueur du RC Toulon compense son physique ordinaire (1,78m, 84kg) par une intelligence de jeu redoutable. Utilisé au centre, il est capable d’évoluer en demi-d’ouverture. Ultra-complet. 

Son parcours en sélection

Moins d’un an après ses débuts internationaux, le natif de Sydney est propulsé titulaire au poste de demi-d’ouverture lors de la Coupe du monde 2003. C’est le joueur phare des Wallabies des années 2000. Au cours de ses 101 sélections sous le maillot australien, il a marqué 698 points pour 30 essais, 108 pénalités, 108 transformations et quatre drops. Tellement indispensable que la fédération australienne a revu son règlement pour pouvoir le sélectionner, malgré son statut d’exilé à Toulon, lors de cette Coupe du monde.

Sa coupe du monde

Elle est à l’image de Ma’a Nonu. Sur le plan comptable, il compte un essai en cinq matches. Mais c’est surtout par son aura et son expérience qu’il pèse sur le terrain. Touché aux adducteurs face à l’Australie en demi-finale, son forfait a un temps été craint. Mais il sera bel et bien de la partie face à la Nouvelle-Zélande en finale samedi. Avec pour espoir, douze ans après celle perdue chez lui à Sydney, de remporter la Coupe du monde. 

en savoir plus : Match Nouvelle-Zélande Australie