Nouvelle-Zélande - Australie (34-17) : les tops et les flops 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Le mag de la Coupe du Monde de Rugby 2015 - Les All Blacks champions du monde : logique
Par Georgia Diaz|Ecrit pour TF1|2015-10-31T23:12:10.493Z, mis à jour 2015-10-31T23:13:37.317Z

Les All Blacks ont remporté, ce samedi à Twickenham, leur troisième titre de champion du monde face à l’Australie (34-17). Tops et flops de cette rencontre.

La Nouvelle-Zélande entre, ce samedi, dans l’histoire du rugby en décrochant son troisième titre mondial (1987, 2011, 2015) et devenant la première équipe à le conserver. Au terme d'une rencontre particulièrement enlevée, les Blacks se sont imposés, 34 à 17, face à l'Australie. Tops et flops

LES TOPS

Dan Carter a été élu meilleur joueur de la rencontre. Auteur de plus de la moitié des points de son équipe, l'ouvreur néo-zélandais a donné de l'air à son équipe alors que les Wallabies étaient revenus à quatre points des Blacks, claquant un magnifique drop de 40 mètres à la 70e du match.

Revoir le drop de Dan Carter lors de la finale de la Coupe du monde de rugby 2015

Carter compte parmi les Néo-Zélandais les plus en vue, ce soir. Se sont également illustrés Jerome Kaino, Ma’a Nonu, Keven Mealamu et Richie McCaw. Le capitaine et troisième ligne des Blacks, 148 sélections dont 111 en tant que capitaine (un record), a été fidèle à lui-même : intraitable ou presque en défense, utile à la conquête et efficace en attaque. Il est d'ailleurs, après Ben Smith et Sonny Bill Williams, le meilleur passeur après contact du match (3). Côté australien, on retiendra la prestation engagée du troisième ligne David Pocock, auteur du premier essai des Wallabies (53e), efficace en défense et récupération de balles (11 plaquages, tous réussis, contre 10 pour McCaw dont un raté, et trois turnovers à son actif).

Revoir l'essai de David Pocock, lors de la finale de la Coupe du monde de rugby 2015


Mention spéciale pour Israel Folau, joueur australien ayant parcouru le plus de mètres balle en main (99, contre 115 pour Nehe Milner-Skudder, le plus efficace de ce point de vue). S'il s'est moins illustré que prévu durant cette huitième Coupe du monde de rugby, il a su répondre présent lors de cette finale tout comme Ben Smith qui aurait pu être le flop n°1 de cette rencontre ! Auteur d'un plaquage dangereux sur l'ailier australien Drew Mitchell, l'arrière néo-zélandais a écopé d'un carton jaune à la 51e minute. En son absence, les Australiens ont marqué deux fois. Heureusement pour lui, ils en sont restés là, et lui a pu se rattraper, en étant à l'origine du dernier essai néo-zélandais, marqué par Barrett à la 79e. 

Les haters s'en seraient donné à coeur joie, semble-t-il, si la Nouvelle -Zélande avait perdu. Tom Jarvis : "Mission remplie pour les @AllBlacks. Ben Smith n'a pas émigré." #RWC2015final"

LES FLOPS

L'indiscipline aurait pu coûter cher aux All Blacks, mais ce sont les Australiens qu'elle a le plus desservis, ce samedi. L'arbitre de la rencontre, Nigel Owens, a sifflé 10 pénalités contre les Australiens, dont six dans leur propre moitié de terrain. Si les Blacks ont écopé du seul carton jaune de la rencontre, ils n'ont concédé que sept pénalités et les actions les plus dangereuses sont à mettre au crédit du pilier australien, Sekope Kepu, auteur de deux plaquages haut sur Dan Carter, en première période. Chahuté, dépassé peut-être, à l'image de son équipe qui a, tout de même, loupé 17 plaquages en première période ! On regrettera enfin que le meilleur marqueur d'essais de ce Mondial, Julian Savea, n'ait pas frappé lors de cette finale. L'ailier des All Blacks, auteur de huit essais depuis le début du Mondial, dont un triplé contre le XV de France, ne dépassera pas Bryan Habana et Jonah Lomu au palmarès du plus grand nombre d'essais inscrits au cours d'un même Mondial. Dommage ! 

Durant toute la Coupe du monde, retrouvez le guide de la compétition TF1 et le rugby mix : les meilleurs moments vidéos de toutes les Coupes du monde. Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, .