Nouvelle-Zélande - Australie : les Blacks prêts à faire voir 36 chandelles aux Wallabies 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Ben Smith
Par Nicolas SBARRA|Ecrit pour TF1|2015-10-28T19:00:01.899Z, mis à jour 2015-10-28T19:00:01.899Z

Les All Blacks font du jeu aérien un de leurs point forts dans cette Coupe du Monde. Leur arrière, Ben Smith, est redoutable sur les chandelles. Les Australiens vont avoir fort à faire en finale samedi.

Les All Blacks ont beaucoup de qualités dans le jeu courant, ballon en main. Mais pas seulement. La Nouvelle-Zélande en impose aussi dans les airs, sur les chandelles tapées au pied. La faculté des joueurs de Steve Hansen à profiter de ces phases de jeu repose notamment sur la présence de Ben Smith. En demi-finale, l’arrière « a fait un match exceptionnel » selon son sélectionneur. Si son nom est peu évoqué par rapport aux stars de l’équipe, Hansen « jure qu'au sein de notre groupe, ça n'est pas un héros caché. »

Face aux Sud-Africains, Ben Smith a eu un rôle particulièrement important alors que la rencontre se disputait sous la pluie et rendait le ballon glissant. Surtout en fin de rencontre, avec seulement deux points d’avance pour les Blacks. « Il est imperturbable sous la pression. Il est d'un calme hallucinant », a souligné son coéquipier Beauden Barrett. Smith « est monté très, très haut pour aller chercher des ballons très difficiles à prendre. Il est un peu la sentinelle de l'équipe. Vous avez pu voir qu'il est très agile sur les ballons hauts, quelles que soient les conditions. »

Sur des chandelles pour lui-même ou envoyées par Daniel Carter et Aaron Smith, Ben Smith a su s’imposant à trois reprises face aux Sud-Africains. Et notamment face à Habana, pas le premier venu dans ce domaine. Sa plus belle prise reste tout de même celle effectuée en quart de finale contre la France. Il a arraché le ballon à Louis Picamoles dans les airs, amorçant l’offensive qui a mené à l’essai « à la Jonah Lomu » de Julian Savea. Les Australiens sont prévenus.