Nouvelle-Zélande - Australie: Pour l’enthousiasme, les Australiens repasseront 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Coupe du monde de Rugby 2015 - Highlights - Australie : le Best of
Par Clément Leroux (à Sydney) avec G.H.M.|Ecrit pour TF1|2015-10-29T14:25:32.547Z, mis à jour 2015-10-29T14:25:42.469Z

A 16 000 km de l’Angleterre, les Australiens suivent sans grande passion le parcours des Wallabies en Coupe du monde. La faute au décalage horaire et à une culture sportive qui ne favorise pas le rugby à XV. Une victoire en finale face aux All Blacks pourrait-elle changer la donne ?

Imaginez devoir vous lever à 2 heures du matin pour suivre les exploits de votre équipe nationale et rééditer ces réveils inhabituels pendant six semaines. Vous obtenez alors le quotidien d’un fan de rugby australien durant la Coupe du monde. Inutile de dire que pour créer un phénomène d’engouement, ce n’est pas l’idéal. Même si une pétition a été lancée cette semaine dans le pays pour réclamer un changement d’horaire de la finale face au voisin néo-zélandais, les supporters des Wallabies devront veiller dans la nuit de samedi à dimanche pour suivre le match.

Revoir le résumé d'Australie - Argentine: 



A défaut d’être aidés par les horaires, les Australiens ne font pas preuve d’un enthousiasme débordant autour de la compétition. Difficile de trouver des maillots jaunes dans les rues de Sydney les jours de match. Même constat dans les bars de la ville où la plupart sont obligés de fermer à 1h30 du matin ! La presse nationale n’est pas non plus euphorique autour de ses Wallabies. Si le rugby a bien sa place dans les unes de journaux, aucune mise en avant spéciale n’est accordée malgré l’absence d’autres compétitions majeures en ce moment.

Les premières raisons à ce traitement plutôt « léger » viennent de la culture sportive des Aussies. Contrairement à la Nouvelle-Zélande qui vit au rythme des All Blacks, le rugby à XV est loin d’être le sport le plus populaire en Australie. Les coéquipiers de Matt Giteau sont dépassés dans la hiérarchie par les stars du footy (foot australien) mais aussi par le cricket et le rugby à XIII, deux sports où l’Australie a été récemment sacrée championne du monde face à…la Nouvelle-Zélande ! Une rivalité qui donne un peu de corps à ce duel de samedi.

Dans ce relatif anonymat, un nom ressort néanmoins avec insistance. Celui du troisième ligne David Pocock. Infatigable rugbyman sur les terrains du Mondial, le joueur des Brumbies est apprécié pour son courage et ses prises de position au niveau politique et environnemental. Nul doute que s’il parvient à soulever la coupe Webb Ellis, le troisième ligne favorisera de nouvelles vocations.