Nouvelle-Zélande - Australie: la touche, nouvelle arme des All Blacks 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Touche Nouvelle Zélande
Par Thomas COUPPE|Ecrit pour TF1|2015-10-27T18:15:45.535Z, mis à jour 2015-10-27T18:15:45.535Z

Contre l'Afrique du Sud, en demi-finale, et la France, en quarts, les All Blacks ont été très performants en touche, et notamment dans le contre. Une arme supplémentaire dans le jeu déjà très complet des champions du monde en titre.

Quatre ballons contrés contre la France en quarts. À nouveau quatre lancers adverses détournés face à l'Afrique du Sud en demi-finale. En deux matches de phase finale, la Nouvelle-Zélande a donc récupéré huit ballons sur des touches adverses. Un chiffre énorme à ce niveau de la compétition. Ajoutez les 11 ballons volés en touche lors des quatre rencontres du premier tour (pour un total de 19, soit 3,2 en moyenne par match), et la Nouvelle-Zélande présente le meilleur bilan de la Coupe du monde dans ce secteur. 



La performance de l'alignement néo-zélandais a marqué les esprits contre l'Afrique du Sud, en demi-finale d'une Coupe du monde. Avec notamment cette touche sud-africaine dans le camp adverse à la 73ème minute. Le score est de 20-18 pour les All Blacks, et les Springboks ont là une occasion de mettre la pression sur la défense néo-zélandaise pour repasser devant au score. Mais Sam Whitelock saute plus haut que tout le monde et dévie le ballon. Nouvelle touche perdue par l'Afrique du Sud.  

« Dans un match comme celui-là, il y a un ou deux tournants, cette touche en fait partie », a déclaré Richie McCaw, le capitaine néo-zélandais. « Savoir qu'il faut défendre en l'air ou au sol, c'est le choix du capitaine, précise le sélectionneur Steve Hansen. Et nous avons sans doute le meilleur capitaine de l'histoire du rugby néo-zélandais. » Les All Blacks possèdent surtout deux immenses tours en deuxième-ligne, Sam Whitelock (2,03m) et Brodie Retallick (2,04m), très précieux pour contrer les lancers adverses. L'alignement australien est prévenu. Stephen Moore, le talonneur et capitaine des Wallabies aussi. Il faudra s'appliquer sur les lancers samedi à Twickenham.

en savoir plus : Match Nouvelle-Zélande Australie