Dans l'actualité récente

Nouvelle-Zélande – Steve Hansen met (gentiment) la pression sur les arbitres 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

RTX1LSOW
Par Thomas COUPPE|Ecrit pour TF1|2015-10-27T19:00:53.368Z, mis à jour 2015-10-27T19:00:53.368Z

Le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande, Steve Hansen, a réclamé des explications à Joël Jutge, le patron des arbitres internationaux, après la demi-finale gagnée contre l'Afrique du Sud.

La Nouvelle-Zélande a été sanctionnée à treize reprises contre l'Afrique du Sud, samedi dernier, lors de la première demi-finale de la Coupe du monde. C'est beaucoup, surtout dans un match aussi serré, et surtout à ce niveau, où toutes les équipes ont des buteurs de haut niveau. La preuve, les Springboks ont inscrit tous leurs points au pied, Handre Pollard et Pat Lambie réussissant un 100%.

Revoir la demi-finale Nouvelle-Zélande – Afrique du Sud en vidéo :



Le nombre de pénalités concédées par les All Blacks n'est pas ce qui chagrine le plus Steve Hansen. C'est plutôt celles sifflées par le Français Jérôme Garcès contre les Springboks qui le perturbent : 6. Soit plus de deux fois moins que les Néo-zélandais. En revoyant le match à la vidéo le lendemain, Hansen a reconnu l'indiscipline de ses joueurs : « Beaucoup de pénalités étaient justifiées, même s'il y en a quelques unes avec lesquelles je ne suis pas d'accord ». Mais le coach « Kiwi » n'a pas compris pourquoi les Sud-africains n'avaient pas été plus pénalisés. « Le seul problème que j'ai, c'est qu'on a été sanctionné sur certains types d'actions, alors que nos adversaires ont fait exactement les mêmes mais sans être sanctionnés. J'en parlerai avec Joël (Jutge). On demande juste de la cohérence et de l'uniformité dans les décisions.»

Un moyen efficace également de faire passer un message aux arbitres de la finale, samedi contre l'Australie. Nigel Owens, l'arbitre principal, sera assisté du Français Jérôme Garcès, justement, et Wayne Barnes. 

en savoir plus : Match Nouvelle-Zélande Australie