Dans l'actualité récente

Nouvelle-Zélande : un XV de départ sans surprise, l'hommage à Dusautoir 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Nouvelle Zélande   Argentine résumé
Par Thomas COUPPÉ|Ecrit pour TF1|2015-10-15T17:45:22.273Z, mis à jour 2015-10-15T17:45:22.273Z

Pas de surprise dans l'annonce du XV de départ de Steve Hansen, le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande, pour le quart de finale contre la France, samedi. Le coach des All Blacks a également profité de sa conférence de presse ce jeudi pour rendre hommage au capitaine français, Thierry Dusautoir.

Dans leur villégiature de Swansea, à 68 kilomètres de Cardiff et du Millennium, lieu du quart de finale de la Coupe du monde contre la France samedi, les Néo-zélandais se préparent tranquillement. Confiants, sûrs de leur force mais aussi du combat qu'ils vont avoir à livrer contre les Français, un adversaire qui leur a toujours posé des problèmes en Coupe du monde. "On respecte la France avec son jeu d’avant très physique et l’inspiration de ses trois quarts", a déclaré Steve Hansen. le sélectionneur des All Blacks a effectué quatre changements dans son XV de départ par rapport à l'équipe qui s'est imposée contre la Namibie lors du dernier match de poules. Brodie Retallick, Richie McCaw et Julian Savea retrouvent leur place de titulaire après avoir été mis au repos. Tandis que Wyatt Crockett, le pilier gauche, remplace Tony Woodcock, forfait pour le reste de la compétition. "C'est probablement le match le plus important de ma carrière", a d'ailleurs déclaré Crockett (32 ans, 45 sélections).


Revoir le résumé de la demi-finale entre la France et la Nouvelle-Zélande en 1999 :


Comme Philippe Saint-André, Steve Hansen n'a pas retenu de deuxième-ligne de métier sur le banc. Si Retallick ou Whitelock venaient à sortir, Kaino ou Read monteraient d'un cran. Au poste de trois-quart centre, Ma'a Nonu a été préféré à Sonny Bill Williams, remplaçant et numéro 23 sur la feuille de match.



Avant le duel face aux Français, le sélectionneur des All Blacks a rendu hommage à Thierry Dusautoir. Selon lui, le capitaine des Bleus "est un immense joueur, peut-être un des meilleurs qui soit à son poste. S’il ne jouait pas à la même époque qu’un certain Richie McCaw, il serait considéré comme "LE" joueur de sa génération à ce poste. Thierry est calme sous la pression, il joue avec sa tête à bon escient. Et c’est une bonne personne, il joue avec le bon état d’esprit. C’est un bon ambassadeur pour le rugby français." Des mots sympathiques à l'encontre du troisième-ligne français, qui pourrait devenir le premier joueur à inscrire trois essais contre les Néo-zélandais en Coupe du monde, après ceux du quart de finale 2007 et de la finale 2011.

Revoir les derniers instants de la finale de la Coupe du monde 2011 en vidéo :