Dans l'actualité récente

Pays de Galles : La Fédération veut rapatrier les stars au pays 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

RTX1SMWS
Par Yoann Palej|Ecrit pour TF1|2015-10-25T15:04:45.768Z, mis à jour 2015-10-25T15:23:33.980Z

La Fédération galloise de rugby va annoncer un deal de plus de 4,5M€ avec l’équipementier américain Under Armour. L’occasion de tenter de rapatrier au pays les stars du XV du Poireau comme Leigh Halfpenny, George North ou Jonathan Davies.

L’exil des stars galloises touche-t-il à sa fin ? Selon le site Walesonline.co.uk, c’est une possibilité et l’annonce dans les jours prochains d’un accord entre la Fédération galloise de rugby et l’équipementier Under Armour va dans ce sens. Selon la presse galloise, il s’agit d’un deal de plus de 4,5 millions d’euros sur neuf ans entre la WRU et l’équipementier américain. Une somme qui permettrait de stopper le départ des meilleurs joueurs du XV du Poireau pour les championnats français et anglais notamment. On pense évidemment à Jonathan Davies, parti l’été dernier du côté de Clermont et dont le retour chez les Scarlets est désormais d’actualité. Mais il y a aussi le cas de George North. L’ailier de Northampton (ndlr : il avait quitté Llanelli au printemps 2013) est en fin de contrat à l’issue de la saison et son retour est lui aussi évoqué avec insistance. Darran Philipps, directeur en chef du club gallois, l’avoue sans concession : « Nous sommes ambitieux et nous aimerions évidemment accueillir ces deux joueurs ici. Espérons qu’ils veuillent nous rejoindre… »

Le cas Leigh Halfpenny

Ambassadeur et figure de proue de la marque Under Armour, Leigh Halfpenny (ndlr : forfait pour le Mondial en raison d'une rupture des ligaments d'un genou) est lui aussi susceptible de quitter le Top 14 pour retrouver un club gallois. En l’occurrence les Cardiff Blues. L’arrière de Toulon a encore deux années de contrat mais on l’imagine mal vivre une troisième saison sur la Rade si un club gallois peut s’aligner sur ses prétentions salariales. D’autant que l’imbroglio (ndlr : il était arrivé blessé et avait tardé à disputer son premier match avec le RCT) lors de son arrivée avait refroidi les ardeurs de Mourad Boudjellal. Depuis, le joueur a convaincu par son professionnalisme. Il lui restera tout de même une année de contrat, et l’ambition de remporter un nouveau titre en club. Suffisant pour le voir rester ? L’avenir le dira.