Dans l'actualité récente

Petite finale : pourquoi l’Afrique du Sud va s’imposer face à l'Argentine 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Rugby - Coupe du monde 2015 - Les hymnes - Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande
Par Nicolas SBARRA|Ecrit pour TF1|2015-10-28T16:40:06.454Z, mis à jour 2015-10-28T16:59:40.601Z

Selon les bookmakers, l’Afrique du Sud apparaît clairement favorite face à l’Argentine lors de la petite finale de la Coupe du Monde prévue vendredi soir.Plusieurs raisons l'expliquent. Tour d'horizon de cinq d'entre elles.

1. L’Argentine est handicapée

Les Argentins devront composer sans trois joueurs majeurs pour cette petite finale. Le maitre à jouer Juan Martin Hernandez est touché aux côtes. Le talonneur et capitaine Augustin Creevy est blessé à la cuisse gauche. L’ailier auteur de cinq essais Juan Imhoff a été victime d’un traumatisme crânien avec commotion cérébrale. En face, la demi-finale a fait beaucoup moins de casse.

2. L’Afrique du Sud sera plus reposée

Les Sud-Africains ont l’avantage d’avoir disputé leur demi-finale samedi, alors que les Argentins étaient sur le pont dimanche. Au terme d’un combat épique face à l’Australie, les Pumas sont tous sortis rincés du match. Pendant ce temps-là, les Springboks étaient tranquillement en phase de récupération.


3. L’historique parle pour les Boks

Depuis 1993, 21 confrontations entre l’Afrique du Sud et l’Argentine ont eu lieu. Et l’historique est à sens unique, avec 19 victoires pour les Springboks, contre un nul et une défaite. Le seul match perdu face aux Argentins est intervenu en août dernier, chez les Boks (25-37). Une opposition a eu lieu en Coupe du Monde, en 2007. La demi-finale avait été remportée (37-13) par les coéquipiers de Bryan Habana, auteur d'un doublé.

4. Un jeu argentin éprouvant

Le principe de jeu des Argentins, et ils ne comptent pas y déroger, est basé sur un jeu débridé de la première à la dernière minute. Les Pumas ne jouent pas à l’économie, leur débauche d’énergie est totale. Alors que l’essence commence à vraiment manquer dans le moteur, les joueurs de Daniel Hourcade ne l’ont pas caché, ils s’exposent d’autant plus. Ils l’ont déjà payé en demi-finale face aux Australiens.


5. L’Afrique du Sud a l’expérience pour elle

Les Sud-Africains ont remporté toutes leurs finales, grandes ou petites. Ils ont été titrés en 1995 et 2007 et ont décroché la troisième place en 1999, battant la Nouvelle-Zélande (22-18). L’Argentine aussi a gagné son match pour la troisième place, en 2007 face à la France (34-10). Mais les Pumas sont moins expérimentés à ce niveau. Leurs joueurs sont aussi moins capés. En moyenne, un Argentin ayant participé à la demi-finale totalisait 33 sélections. Un Sud-Africain 48 sélections.