Pourquoi l’Ecosse peut poser des soucis aux Wallabies 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Laidlaw
Par Lucile Alard|Ecrit pour TF1|2015-10-18T13:23:27.809Z, mis à jour 2015-10-18T13:23:33.525Z

L’Ecosse affronte ce qui se fait de mieux depuis le début de la Coupe du Monde : l’Australie. Un défi immense, mais l’équipe de Vern Cotter a les moyens d’embêter les Wallabies.

Son buteur est inspiré et joueur

S’il est dans un grand jour, l’Ecosse peut avoir une chance. Capitaine, Greig Laidlaw est le leader incontestable du groupe écossais. Auteur de 60 points en 4 matches, il était le meilleur buteur à l’issue de la phase de poules. Le demi de mêlée a sorti les siens d’un bien mauvais pas en inscrivant un essai en fin de match face aux Samoa. Redoutable buteur, le numéro 9 est le meilleur joueur de son équipe. Sa précision au pied et son animation offensive seront décisives pour le XV du chardon. 

Revoyez les meilleurs moments de  la victoire de l'Ecosse face aux Samoa :

Son équipe est (presque) au complet

Comme beaucoup d’autres équipes, l’Ecosse a connu son lot de blessures dans cette Coupe du Monde. Elle a notamment perdu son deuxième ligne Grant Gilchrist, forfait après le match face aux Etats-Unis. Mais le XV du chardon aurait pu perdre encore plus gros après l’annonce de la suspension pour trois semaines de Jonny Gray et Ross Ford, auteurs d’un plaquage limite face aux Samoa. Mais les deux joueurs ont été réhabilités par la commission de discipline pour le plus grand bonheur de l’Ecosse. Avec son deuxième ligne et son talonneur, elle augmente ses chances face à l’Australie. 

Son entraîneur est un meneur d’hommes

« C’est sûr que face à l’Australie, peut-être la meilleure équipe pendant cette Coupe du monde, où ils sont impressionnants… On arrive un peu masqués ! » Vern Cotter le sait, ses hommes ne sont pas les favoris de ce dernier quart de finale. Mais l’entraîneur néo-zélandais est capable de galvaniser un groupe. Il a déjà réussi un miracle dans sa carrière en faisant de Clermont-Ferrand un champion de France après des années et surtout dix échecs consécutifs en finale. Il faudra en réaliser un deuxième pour empêcher l’Australie de rallier la demi-finale.