Dans l'actualité récente

Pourquoi il ne faut pas manquer le match Angleterre-Uruguay 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Rugby : une histoire d'écouteurs à l'origine de l'élimination de l'Angleterre ?
Par Raphaël BLOCH|Ecrit pour TF1|2015-10-10T17:39:30.078Z, mis à jour 2015-10-10T20:13:39.740Z

Déjà éliminés de leur Coupe du monde, les joueurs du XV de la Rose vont tenter ce soir (21h) de laver l’affront de leur élimination prématurée en offrant du jeu, des points et du spectacle aux supporters anglais pour leur dernier match de poule face à l’Uruguay. Une rencontre à ne pas manquer.

Se racheter auprès de tout un peuple. Le XV de la Rose va tenter ce soir d’offrir une victoire éclatante à l’Angleterre, encore traumatisée par sa défaite samedi dernier contre l’Australie (33-13), synonyme d’élimination de sa Coupe du monde. Seule équipe amateure du tournoi, l’Uruguay devrait souffrir à Manchester face aux hommes de Stuart Lancaster, désireux d'offrir du spectacle pour son probable dernier match à la tête de la sélection

Revoyez les meilleurs moments du match Angleterre-Australie (13-33) :


Finir sur une bonne note

Incapable de battre le Pays de Galles (28-25) et l’Australie pour sortir de la poule A, baptisée « groupe de la mort », le XV anglais, annoncé parmi les favoris de la compétition, a déçu tout un pays. Manque d’implication et de rigueur, fautes tactiques et stratégiques, les joueurs du XV de la Rose et leur sélectionneur n’ont pas été épargnés par les fans et la presse, après leur élimination en poule, une première pour un pays organisateur. Face à l’Uruguay, les coéquipiers du capitaine Chris Robshaw, au centre des critiques, devraient afficher de meilleures intentions dans le jeu pour offrir un festival d’essais.


La passoire uruguayenne 

Seule équipe amateure de la compétition, l’Uruguay, qui a aplati dans l’en-but pour la première fois de son histoire en Coupe du monde, lors de sa défaite face au Fidji (47-15), est la défense la plus faible du tournoi. En seulement trois rencontres, l’équipe des « Teros », très joueuse, a encaissé 166 points, pour seulement 27 points marqués, dont 15 contre les Fidjiens. Revanchards, les Anglais devraient s’amuser avec la défense uruguayenne et faire sauter le compteur, comme en 2003 où le XV de la Rose avait infligé un 111-13 aux Uruguayens lors des matches de poule. 


L’occasion de voir la pépite Nowell 

Laissé en tribunes depuis le début de la compétition, la pépite anglaise de 22 ans Jack Nowell, flamboyant à l’aile lors du dernier Tournoi des 6 nations (auteur d’un doublé lors de la victoire sur le XV de France 55-35), devrait entamer la rencontre face aux Uruguayens. Préféré à Jonny May, le numéro 14 d’Exeter, au sud-ouest de l’Angleterre, est un joueur explosif et insaisissable. Ses crochets et sa vitesse devraient lui permettre de briller pour sa première sélection en coupe du monde (4 essais pour 9 sélections). 

Dans un tweet, Jack Nowell a expliqué : "Impatient d'honorer ma première sélection en Coupe du monde, même dans ces circonstances c'est toujours un grand honneur de porter ce maillot et de représenter son pays."


Préparer l’avenir 

Brocardée pour son manque d’expérience, l’équipe anglaise est la plus jeune de la compétition, avec 24 joueurs novices en Coupe du monde. Un choix assumé par Stuart Lancaster, qui a fait émerger une nouvelle génération de joueur, notamment dans le secteur offensif avec de jeunes pousses comme Anthony Watson (21 ans), Jonathan Joseph (24 ans) et Jonny May (25 ans), symboles de l'avenir du rugby anglais.