Rétro France – Irlande : Coupe du monde 2007 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Coupe du monde de Rugby 2015 - Highlights - France - Irlande 2007: Les Bleus plus forts que le Trèfle
Par Raphaël BLOCH|Ecrit pour TF1|2015-10-11T13:00:17.746Z, mis à jour 2015-10-11T13:07:35.041Z

Avant le France - Irlande décisif ce dimanche (17h45) pour la première place de la poule D, la rédaction de TF1 revient sur les trois précédentes confrontations entre les deux équipes en Coupe du monde, toutes remportées par les Bleus. Ce dimanche, c’est la troisième et dernière rencontre à l’honneur. Quatre ans après sa large victoire en quart de finale du Mondial 2003 (43-21), la France retrouve l’Irlande dès les poules et la surclasse une nouvelle fois, pour une large victoire 25-3.

Le contexte 

A l'automne 2007, la France accueille la 6ème édition de la Coupe du monde aux côtés du Pays de Galles et de l’Ecosse. Condamné à la victoire après sa défaite en match d’ouverture face à l’Argentine d’Agustín Pichot (12-17) dans le groupe D, le XV de France est sous pression avant d’aller affronter les Irlandais au Stade de France. La pression et l'attente du public sont à leur comble. Avant le match, le président de la fédération française de rugby de l’époque, Bernard Lapasset, qualifie même la rencontre de "match (de l'équipe de France, NDLR) le plus important de l'ère professionnelle".

Face au XV de Trèfle, l’équipe de Raphaël Ibanez n’a plus le droit à l’erreur si elle veut espérer poursuivre l’aventure en quart de finale de sa Coupe du monde et s'éviter l'humiliation d'être la première nation hôte à être éliminée dès les poules. Sous pression, les doubles tenants du titre du Tournoi des VI nations restent néanmoins sur 5 victoires consécutives contre les coéquipiers de Brian O’Driscoll, parmi lesquelles le quart de finale 2003 de la Coupe du monde remporté sur le score de 43-21. 

Revoir le résumé du match



Le match 

Privé de Fabien Pelous, blessé contre la Namibie (87-10), le XV de France attaque le match sur un rythme énorme. Très présents à l’impact et dans les phases de ruck, grâce à à l'infatigable Serge Betsen et au jeune Thierry Dusautoir, les Français obtiennent plusieurs pénalités, transformées par le demi de mêlée Jean-Baptiste Elissalde. 

Bien organisés, les Bleus parviennent progressivement à étirer la défense irlandaise, avec du jeu au large et des courses rentrées : Parfaitement lancé par Damien Traille, le toulousain Clément Poitrenaud est à deux doigts d’inscrire le premier essai français. Les Irlandais s’accrochent au score grâce à un drop de l’ouvreur Ronan O’Gara (37e). A la mi-temps, l’équipe de France mène 12 à 3. 

Au retour des vestiaires, le combat est acharné entre les deux équipes. Les Français, dominateurs notamment en mêlée, parviennent à fixer par deux fois la défense irlandaise et Vincent Clerc, intenable sur son aile, inscrit deux essais. La France s’impose 25-3 et finira 2e de la poule D derrière l’Argentine vainqueur de l’Irlande (30-15) au Parc des Princes à Paris. 


L’homme du match 

Vicent Clerc a éclaboussé de son talent la rencontre. Le toulousain de 26 ans, technique et rapide, est l’auteur d’une prestation énorme à l’aile, marquant les deux seuls essais du match (59e, 68e), synonyme d’une large victoire de la France. 

Sur deux inspirations géniales aux pieds de Frédéric Michalak et Jean-Baptiste Elissalde, le numéro 14 du XV de France, surnommé « chicken » par ses coéquipiers pour ses course folles, prend coup sur coup la défense irlandaise à défaut et inscrit ses 4e et 5e essais en Coupe du monde. Avec 6 essais lors de cette édition 2007, Vincent Clerc finira meilleur marqueur de la compétition avec l’anglais Chris Ashton.