Dans l'actualité récente

VIDEO. Afrique du Sud – Nouvelle-Zélande (18-20) : des tops et des flops 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Carter
Par Raphaël BLOCH|Ecrit pour TF1|2015-10-24T18:43:07.616Z, mis à jour 2015-10-24T18:46:46.700Z

Dans un match très engagé, plusieurs joueurs néozélandais et sud-africains se sont distingués, pour le meilleur et pour le pire. Revue de détails.

Au terme d'un long suspense, les All Blacks se sont imposés samedi en demi-finale de la Coupe du monde face à l'Afrique du Sud (20-18) dans le stade de Twickenham. Au coude-à-coude durant tout le match, les joueurs des deux équipes ont livré des prestations contrastées. Retour sur les tops et les flops de la rencontre.

Revoyez les meilleurs moments de la victoire des All Blacks contre l'Afrique du Sud (20-18) :


Les Tops


Dan Carter : Royal à l’ouverture, le joueur Black de 33 ans a réalisé un match excellentAuteur de la moitié des points de son équipe (10/20), le joueur du Racing Metro 92, irréprochable sur ses plaquages (100%), a varié coups de pieds et phase de lancement rapide pour accélérer le jeu de son équipe. Assurément le meilleur élément black de la soirée.  

Handré Pollard : Excellent depuis le début de la compétition, le jeune ouvreur sud-africain (21 ans et 17 sélections) a encore rendu une très bonne copie. Impeccable au pied, le joueur des Bulls a effectué un 100% face aux poteaux (5/5) et inscrit presque la totalité des points de son équipe (15/18). Un grand espoir pour le futur des Springboks.

Willem Le Roux : valeur sure du XV sud-africain, l'arrière aux 31 sélections n'a pas râté un seul de ses plaquages et a été plusieurs fois à la réception de chandelles bien tapées par le néozélandais Dan Carter. Le joueur des Cheetahs a encore prouvé que les Springboks pouvaient compter sur son sens du jeu et sa vitesse pour couvrir l'arrière de l'équipe.


Les flops


Kieran Read : Considéré comme le meilleur troisième ligne aile (numéro 8) de la planète, le joueur des Crusaders a été brouillon et trop souvent pris en défaut dans les combats. Auteur de quatres des treize fautes des Blacks, le joueur aux 82 sélections a été trop indiscipliné, ce qui aurait pu coûter très cher à son équipe. 

Bryan Habana : Tout le stade attendait son 15e essai en Coupe du monde, synonyme de nouveau record (14 essais pour Bryan Habana et Jonah Lomu). Mais l'ailier des Boks, trop irrégulier, a top alterné bonnes séquences de jeu et fautes inutiles, comme son en-avant volontaire sur le deuxième essai des Blacks, qui lui a valu un carton jaune à la 52e minute.

Julian Savea : Bourreau du XV de France lors de la raclée infligée en quart de finale (62-13) aux partenaires de Thierry Dusautoir, l'ailier néo-zélandais a été presque transparent dans son duel avec JP Pietersen. En 80 minutes, le surpuissant n°11 All Blacks n'a réalisé qu'une passe et franchi que 34 mètres ballon en mains (137 mètres contre la France).