Dans l'actualité récente

VIDEO. Angleterre - Uruguay (60-3) : Les Anglais quittent le Mondial sur une nette victoire 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Coupe du monde de Rugby 2015 - Highlights - Le deuxième essai de Nick Easter - Angleterre - Uruguay
Par Raphaël BLOCH|Ecrit pour TF1|2015-10-10T21:10:54.902Z, mis à jour 2015-10-11T13:01:05.631Z

Obligé de se racheter après son élimination, le XV de la Rose a atomisé la modeste équipe de l’Uruguay qui a encaissé 10 essais. Une large victoire qui met du baume au cœur anglais, sans pour autant dissiper les interrogations.

Une victoire au goût amer. Les Anglais ont laminé samedi soir à Manchester l’équipe de l’Uruguay sur le score de 60 à 3 (10 essais), s’offrant un beau succès pour leur dernier match en phase de poule, après leur élimination prématurée contre l’Australie samedi dernier (33-13), sans pour autant effacer la désillusion de tout un peuple.

Le match 

Timides en début de partie, les Anglais ont vite pris la mesure de leurs adversaires pour les balayer. Après l’ouverture du score des « Teros » sur pénalité (2e), inscrivant leurs seuls points du match, les Anglais ont vite réagi inscrivant 3 essais, par l’intermédiaire de l’ailier Anthony Watson (7e) et du vétéran Nick Easter (18e, 23e) très présent dans les combats. A la pause, le XV de la Rose mène 21-3

Au retour des vestiaires, les Anglais continuent de pilonner la défense uruguayenne et profite des espaces pour aller aplatir une quatrième fois dans l’en-but (42e). Complètement dépassée, l’équipe uruguayenne est punie coup sur coup dans la foulée sur des contres ultra-rapides (54e et 57e). Intenables, les Anglais, notamment grâce à l'ailier Jack Nowell auteur d'un triplé, vont inscrire quatre nouveaux essais (60e, 70e, 74e et 80e).

L’Angleterre s’impose très largement pour son dernier match et finit troisième du « groupe de la mort » derrière l’Australie et le Pays de Galles. Les amateurs uruguayens s’incline pour la quatrième fois en quatre matches, après avoir encaissé 226 points.


Le joueur de la rencontre 

Tout un symbole : c’est le joueur le plus vieux de l’équipe la plus jeune de la Coupe du monde. Auteur d’un triplé, le troisième ligne anglais Nick Easter (53 sélections), titularisé pour la première fois du tournoi a réalisé un match plein. A 37 ans et 56 jours, le joueur des Harlequins, disponible pour ses partenaires et présent dans tous les bons coups ce soir, est devenu par la même occasion le troisième plus vieux marqueur de l’histoire du mondial



Le fait du match

La bonne humeur et le fairplay des supporters anglais, alors que leur équipe était déjà éliminée, après leur défaite face à l'Australie samedi dernier (13-33). Dans une ambiance de fête, les supporters du XV de la Rose ont repris en coeur l'hymne du rugby anglais "swing low sweet chariot" et encourager les joueurs. Une attitude de bonne augure pour la suite de la compétition.