VIDEO. France - Canada (41-18): Les Bleus valident leur billet pour les quarts 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Louis Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2015-10-01T22:58:06.740Z, mis à jour 2015-10-01T22:58:45.128Z

Bousculée par moments par une équipe du Canada très joueuse, l’Equipe de France a néanmoins rassuré dans le jeu, marquant cinq essais pour s’imposer 41-18. Encore en rodage mais emmenés par un Fred Michalak des grands soirs, les Bleus sont la première équipe à se qualifier pour les quarts de finale et disputeront la première place du groupe à l’Irlande.

Voir le résumé du match France - Canada:



Le match :

Contrairement à leur dernière sortie contre la Roumanie, les Bleus ont réussi à mettre de l’intensité dès les premières minutes du match. Appliqués et animés de belles velléités offensives, ils prennent les Canadiens à la gorge et ouvrent le score dès la 4e sur une superbe inspiration de Michalak qui, d’une chistera à hauteur, envoie Fofana à l’essai (7-0). Particulièrement inspiré et nouveau recordman Français de points en Coupe du Monde après une pénalité transformée (10-0, 15éme), l’ouvreur Toulonnais réalise une nouvelle action de grande classe en déchirant le rideau rouge et en offrant un magnifique coup de pied de recentrage vendangé par Fofana (24ème). Inspirée derrière mais également dominatrice en conquête, l’équipe de France va rapidement concrétiser sa supériorité devant par un essai en force de ses avants, conclu par Guirado (17-0, 28ème). Une première demi-heure parfaitement maîtrisée qui laissait donc augurer une soirée difficile pour le Canada. Malheureusement, sur le renvoi, Grosso cafouillait un ballon, permettant à l’attaque canadienne de créer le décalage pour aller à l’essai (17-7, 30ème). Libérés, les rouges et blancs relancent de leur camp, enchaînent les temps de jeu et, après une longue séquence où ils jouent une pénalité à la main, permettent à leur talonneur d’inscrire un deuxième essai pour ramener son équipe à cinq petits points et relancer le match (17-12, 34ème). Touchés dans leur orgueil par ces deux essais encaissés, les français ne prennent pas les points au pied et marquent un nouvel essai d’avants sur ballon porté par Slimani juste avant la pause (24-12, 38ème). Globalement dominateur et appliqué lors de ce premier acte, le XV de France aura payé cher ces cinq minutes de relâchement face à une équipe qui joue tous les coups à fond.

La deuxième période commence de manière très brouillonne pour les Bleus. Incapables de sortir de leur camp, ils enchaînent les maladresses et les fautes offrant l’occasion à l’ouvreur Hiroyama de ramener son équipe à portée de tir avec deux pénalités transformées (24-18, 54ème). Après un premier quart d’heure particulièrement difficile, les Français sont sortis de leur torpeur par un nouveau coup de pied réussi par Michalak (27-18, 58ème) et se remettent dans le sens de la marche. Perturbés par la rapidité d’exécution des canadiens en mêlée fermée où ils n’arrivent pas à profiter de leur supériorité, ils insistent sur leur point fort du soir et réalisent un nouveau maul après une touche aux 5m bien négociée pour permettre à Papé d’inscrire son cinquième essai en bleu, celui du bonus offensif (34-14, 67ème). Désormais plié, le match se termine en roue libre avec beaucoup de mouvement de part et d’autre et un ultime essai inscrit en première main par Grosso après une mêlée sur la ligne des 22m canadiens. 41-14 score final pour des bleus qui, bien qu’encore incapables de maintenir le même niveau d’exigence et de concentration pendant 80 minutes, montent clairement en puissance et s’offrent une semaine sereine avant d’affronter l’Irlande pour la finale du groupe.


Le joueur :

Bien que Scott Spedding ait réalisé une performance de tout premier plan, difficile de passer à côté du match majuscule offert par Frédéric Michalak. Dans tous les bons coups, alternant le jeu avec justesse et auteur de deux percées ponctuées de gestes superbes, l’ouvreur a plané sur la rencontre, prouvant que le sélectionneur avait eu raison de lui faire confiance en lui confiant les clés du jeu français. Cerise sur le gâteau, il s’est également montré impérial face aux perches avec un 100% dans l’exercice du but qui lui a permis de déloger Thierry Lacroix pour devenir le recordman de points français en Coupe Du Monde avec 133 points. Assurément l’homme du match.

Focus également sur Rémy Grosso qui, auteur d’un match sérieux pour sa première sélection, s’est offert un premier essai en bleu. Une première qui, on l’espère, en appelle bien d’autres !



L'action :

On joue depuis 4 minutes quand Frédéric Michalak oriente le jeu grand côté, fait donner ses avants pour créer un point de fixation à hauteur de la ligne de médiane puis s’occupe du reste : feinte de passe, crochet intérieur, raffut… toute sa panoplie technique y passe avant de lancer Fofana d’une magnifique chistera ! Ce dernier n’aura plus qu’à s’arracher pour conclure une action individuelle de très grande classe de l’ouvreur Toulonnais. Un essai splendide qui donnera le ton à un match particulièrement animé.


en savoir plus : match france canada