Dans l'actualité récente

VIDEO - Tonga - Namibie (35-21) : Les Tonga se rebiffent 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

Tonga Namibie Essai 4 Jack Ram
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-09-29T17:56:38.140Z, mis à jour 2015-09-29T18:22:38.624Z

Dans un match décousu où les attaques ont pris le dessus sur les défenses, les Tongiens, bonus offensif en poche, font la bonne affaire et se replacent au classement du groupe C.

Le match

Après la défaite inaugurale devant la Géorgie, Mana Otai avait bouleversé son équipe avec neuf changements au coup d'envoi. Les nouveaux appelés au combat, plus les six rescapés, n'ont pas répété les mêmes erreurs et ont d'entrée de match éteint les rêves de victoire de la sélection namibienne. Un essai dès la 6e minute signé Vainikolo après une course de 35 m, un autre à la 12e, signé Ram qui, au près, porte la marque à 12-0. Un premier écart est fait et sanctionne les largesses namibiennes en défense en dépit de louables velléités offensives. Sur l'une d'elles, les Welwitschias sont récompensés d'un essai (Tromp, 18e, 12-7), le deuxième dans la compétition.

Avec quinze points d'avance au repos (22-7), la victoire tongienne se profile mais demande confirmation. Deux des principaux artisans de la première période, Vainikolo et Ram, marient alors leurs efforts pour enfoncer le clou. Avec la manière (27-7, 45e). Le plus dur semble alors fait mais c'est sans compter sur la volonté affichée des Namibiens de s'exonérer de l'étiquette d'équipe la plus faiblarde du Mondial. Plus gaillarde que faiblarde, Jack Burger en tête, la Namibie profite des trente dernières minutes pour rendre coup pour coup (avec deux autres essais à la clef) pour finalement échouer à 14 longueurs des Tongiens, plus faible écart concédé en Coupe du monde. Une petite consolation. Avec le bonus offensif, la formation du Pacifique peut, elle, encore lorgner sur la troisième place du groupe C.

L'action du match

On joue la 45e minute quand, à la réception, dans ses 22m, d'un long coup de pied, Vainikolo décide de prendre les choses en main. Après avoir remonté tout le terrain, le futur joueur d'Oyonnax se défait d'un placage de Buidentag et de Burger, avant de servir son coéquipier Ram qui, à 10m de l'en-but, s'en va inscrire le troisième essai tongien de la partie.

L'homme du match

Jack Burger avait annoncé un combat d'hommes. Ce fût bien le cas et dans ces situations, le joueur des Saracens n'est pas du genre à s'échapper. Omniprésent, le capitaine des Welwitschias servit de guide à ses troupes 80 minutes durant. Mais ce n'est pas tout. Le troisième ligne centre se chargea lui-même de ramener son équipe dans la partie en étant à la conclusion de deux des trois essais namibiens. Un match plein pour celui qui faisait son avant-dernière apparition sous les couleurs de la sélection nationale.

Revoir la défaite de la Namibie face aux à la Nouvelle-Zélande :

Durant toute la Coupe du monde, retrouvez le guide de la compétition TF1 et le rugby mix : les meilleurs moments vidéos de toutes les Coupes du monde. Pour tout savoir de l’actualité de la Coupe du monde, abonnez-vous à la Newsletter TF1.

en savoir plus : Christian Jeanpierre, Denis Brogniart