XV de France : les choses sérieuses commencent à Tignes 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

XV de France (Préparation à Tignes - Juillet 2015)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-07-18T13:54:01.823Z, mis à jour 2015-07-18T19:41:11.469Z

A moins de deux mois de la Coupe du monde, les Bleus ont entamé à Tignes une préparation physique très intense pour resserrer les liens et monter petit à petit en puissance.

"De l'excitation et du plaisir", ainsi "qu'une envie de continuer à se dépasser, aussi, à travailler au niveau du rugby en entrant dans les petits détails". Voilà comment Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France, voyait le stage de préparation de son équipe à Tignes. Et force est de constater que ses troupes ont répondu présent. Arrivés en Savoie mercredi dernier, les Bleus ont enchainé des séances physiques avec une très grande intensité et continuent de monter en régime à moins d'un mois de la Coupe du monde qu'ils disputeront en Angleterre au mois de septembre prochain. De quoi satisfaire le staff et les joueurs, en particulier Yoann Maestri. 

Maestri : "Important de faire des efforts intenses ensemble"

"C’est très dur, mais il y a un côté un peu jouissif à trouver là-dedans, c’est la progression que ça nous permettra d’avoir. C’est très important", a confié le 2e ligne du Stade Toulousain en conférence de presse. "Vu l’intensité du Top 14, on n’a pas le temps de travailler comme ça en club, c’est donc important de retrouver un peu la course pure, et aussi des efforts intenses ensemble, ça permet de se ressouder. Comme on a pu le voir ce jeudi, on s’encourage dès que possible, on interroge les autres sur leurs sensations pour savoir où on en est. On sait qu’on ne pourra pas y couper". 

Bastareaud : "On est vachement solidaire entre nous"

Moins enjoué que son partenaire de sélection, Mathieu Bastareaud s'est montré un brin ironique au moment d'évoquer la préparation à Tignes. "Prendre du plaisir ? Mais j'en prends tous les jours à la salle de muscu, sur le terrain à cavaler, je me régale. C'est énorme !", a plaisanté le Toulonnais de 26 ans. Avant de redevenir plus sérieux : "Dire que j'aime tout ça, c'est un grand mot. Mais ça fait toujours plaisir de voir que l'on évolue, que l'on s'améliore. On est vachement solidaire entre nous et on se tire tous vers le haut". 

Un programme chargé avant la Coupe du monde

A moins de deux mois avant le début de la Coupe du monde, le XV de France semble donc être parti du bon pied pour être prêt le jour J. Pour rappel, les Bleus vont livrer trois matches de préparation contre des adversaires costauds. Par deux fois, l'Angleterre sera au programme (le 15 août à Londres et le 22 à Saint-Denis) avant que l'Ecosse ne vienne se dresser sur la route des hommes de Philippe Saint-André le 5 septembre prochain (Saint-Denis). 

De quoi bien s'évaluer avant le début des hostilités prévu le 19 septembre à Londres face à l'Italie. Une rencontre à suivre en exclusivité et en direct sur TF1.