XV de France : Défendre c'est bien, jouer c'est mieux 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Lucile ALARD|Ecrit pour TF1|2015-10-12T10:56:25.806Z, mis à jour 2015-10-12T12:31:51.482Z

L'équipe de France a subi son premier revers de la compétition face à l'Irlande dimanche (9-24). Si les Bleus ont très bien défendu, leur incapacité à développer un jeu d'attaque efficace a sauté aux yeux. L'analyse en stats.

« Quand tu ne fais que défendre, c’est compliqué de gagner un match. » En une phrase rapportée par L'Equipe, Wesley Fofana a parfaitement résumé les carences des Bleus lors de leur défaite face à l'Irlande (9-24). Convaincants en défense, ils ont été incapables de déployer leur jeu en attaque. Si leur impact physique a été remarquable, à l'image du plaquage énorme de Louis Picamoles qui a cassé pour de bon un Jonathan Sexton sur une jambe, il ne peut pas suffire à remporter un match de ce niveau. Et les statistiques de leur choc face à l'Irlande le prouvent : défendre ne suffit pas. 

Revoir le résumé de France-Irlande



Des Bleus remarquables en défense... 

197 plaquages en 80 minutes. Les Bleus ont cassé du Trèfle (au sens propre comme au figuré) tout au long de la rencontre. Physiquement, leur première période a été impressionnante. Thierry Dusautoir et Louis Picamoles, 21 plaquages chacun, ont incarné à eux deux le défi physique imposé aux Irlandais. Dans ce domaine, la France a été longtemps au-dessus mais elle n'a pas pu soutenir un tel rythme. Et quand les joueurs de Joe Schmidt ont commencé à prendre le large, les Bleus n'ont pas su trouver d'alternatives à ce qu'ils avaient proposé depuis le début du match. 


...mais privés de ballon... 

31 % de possession de balle. La statistique est bien maigre et illustre à elle seule le peu de munitions dont ont pu disposer les Français. Tout aussi édifiant, les Bleus ont passé très peu de temps dans le camp adverse, et ont fini la rencontre avec seulement 28% d'occupation. Forcément les autres statistiques offensives s'en ressentent : l'Irlande a réussi 213 passes contre seulement 94 pour les Français. Un désastre offensif qui s'est ressenti au niveau du tableau d'affichage. Les Irlandais ont aplati deux fois dans l'en-but adverse. L'équipe de France ne s'en est quasiment jamais approché. 


... et maladroits 

Quand ils ont eu le ballon, les Bleus n'ont que trop rarement su quoi en faire. Avec un jeu au large presque inexistant, ils se sont surtout contentés d'aller défier de front les Irlandais. Ils ont aussi fait preuve d'une maladresse étonnante. Même s'ils ont eu moins de ballons à jouer que leurs adversaires, ils en ont perdu davantage. 17 ballons égarés en route contre seulement 8 pour une équipe d'Irlande beaucoup plus propre. 


Que changer face aux Blacks ? 

La France devra bien évidemment conserver sa puissance physique et sa rigueur défensive (seulement 10 pénalités concédées face à l'Irlande) au moment d'affronter la Nouvelle-Zélande en quart de finale. Mais ça ne pourra pas suffire et il ne faudra pas oublier de jouer.

en savoir plus : Match France Irlande