Le XV de France s’incline face à l’Angleterre pour son premier match de préparation 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-08-16T07:41:02.856Z, mis à jour 2015-08-16T07:41:03.971Z

Pour son premier match de préparation avant la Coupe du Monde, le XV de France s'est heurté au réalisme anglais et a encaissé trois essais. C'était beaucoup trop pour remporter ce 100ème crunch.

Samedi soir, Philippe Saint-André s’est rendu compte du chemin que ses hommes avaient encore à parcourir d’ici leur entrée en Coupe du Monde. Dominateurs dans la mêlé mais incapables de concrétiser leurs temps forts, les Coqs se sont heurtés au réalisme implacable des Anglais, auteurs de trois essais. A l’arrivée, le XV de France s'incline 15 à 19.

Le 100ème crunch
Ce premier match de préparation pour la Coupe du Monde, qui débutera en septembre et se déroulera en Angleterre, avait quand même fière allure : un 100ème crunch entre les deux nations pour débuter, c’est quand même pas mal. Pour les deux entraîneurs, c’était bien évidemment l’occasion de faire une revue d’effectif, sachant que le 101ème choc ne se fera pas trop attendre puisqu’il aura lieu la semaine prochaine. Philippe Saint-André avait par exemple décidé de décaler Brice Dulin, habituellement arrière, à l’aile. Un pari qui est devenu un cauchemar pour le principal intéressé, en sérieux manque de repères. A contrario, le sélectionneur pourra se satisfaire de l’engagement et de la discipline offerts par ses troupes. Dominateur d’entrée, le XV de France a d’abord ouvert le score sur une pénalité transformée par Morgan Parra (6ème), très offensif comme attendu.

Les Français cueillis
Mais les Bleus ont très vite retrouvé les travers de ces derniers mois, à savoir une certaine apathie offensive et quelques errements défensifs dont allaient profiter des Anglais ô combien réalistes. Ainsi, une pénaltouche a permis à Watson de signer le premier essai de la partie, essai transformé par Farrell (10ème). Quelques minutes plus tard, Watson a remis ça, exactement au même endroit et après un beau mouvement collectif (17ème), mais sans transformation. Avant la pause, Morgan Parra s’est bel et bien affirmé comme la première option en s'offrant deux nouvelles pénalités pour réduire le score 12 à 9 en faveur de l’Angleterre. Les Français ont été plus forts dans la mêlé, mais cela n’a pas suffit en première mi-temps.

Un essai de Ouedraogo
Après la pause, l’Angleterre a marqué le troisième et dernier essai très vite , cette fois-ci par May, tandis que Farrell ne s’est pas fait prier pour le transformer (45ème). Ensuite, les Français ont été incapables de profiter de la supériorité numérique induite de l’expulsion temporaire de Clark pour un carton jaune. Et il a fallu attendre la 60ème minute et une pénaltouche pour voir le premier - et seul - essai des Coqs, par Ouedraogo. Kockott a malheureusement loupé la transformation. Les ultimes instants de la rencontre ont été brouillons et, au final, le XV de France perd 15 à 19, avec une revanche à prendre dans une semaine.

Que retenir de ce test ? Malgré une domination en mêlée, les Français n'ont pas pu et su concrétiser leurs temps forts, notamment à cause des fautes de main et d’en-avant. En face, les Anglais ont marqué trois essais grâce à l'opportunisme de leurs attaques et la vitesse de débordement de leurs deux ailiers.