XV de France : Trinh-Duc, Parra, Dusautoir… Ils étaient là en 2011 

Voir le site Coupe du Monde de Rugby 2015

error
Par Rugby World Cup|Ecrit pour TF1|2015-08-08T14:24:46.202Z, mis à jour 2015-08-20T16:40:52.000Z

Pour plusieurs joueurs du XV de France, la Coupe du Monde 2015 ne serait pas une première. Et certains ont déjà vécu l'expérience d'une finale, malheureusement perdue.

En mai dernier, Philippe Saint-André a dévoilé une liste de 36 joueurs retenus pour préparer la Coupe du monde. Certains étaient déjà là en 2011, au moment de la défaite en finale contre les All Blacks, et font office de cadres dans le XV de France. Ils ont l’expérience de la compétition et World Rugby les a rencontrés.

> LIRE L'ARTICLE SUR RUGBYWORLDCUP.COM<strong><br></strong>

<strong><br></strong>


Nicolas Mas, la belle troisième
Trinh-Duc, Morgan Parra, Thierry Dusautoir, Fulgence Ouedraogo, Louis Picamoles, Pascal Papé, Dimitri Szarzewski, Guilhem Guirado ou encore Nicolas Mas. Ces joueurs ont déjà connu une Coupe du monde. Pour Nicolas Mas, ce sera même la troisième, "On est des privilégiés de pouvoir participer à des événements comme ça. C’est sûr que sur le moment on est dans la compétition et on n'a pas forcément conscience de l'événement. Mais avec du recul, c'est vrai que ce sont des moments fantastiques. Ce sont des souvenirs qui ne partiront jamais."


Effacer la désillusion de 2011 ?
En 2011, le XV de France s’est incliné d’un cheveux face aux All Blacks de la Nouvelle-Zélande. Morgan Parra a connu cette désillusion. Aujourd’hui, il préfère ne garder que le positif, "2011 reste un énorme souvenir. Je pense que ça reste une aventure humaine hors norme. On était dans la difficulté dans la préparation tous ensemble. On a eu des moments de facilité, de joie, que l'on a partagés tous ensemble. Et puis on a eu des moments de compétition où on a été tous dans le dur, confrontés aux médias, aux difficultés entre nous, à ne pas réussir à jouer... Jusqu'au match de l'Angleterre où on s'est lâchés." Il conclut, "Sans faire une grosse Coupe du Monde, on aurait pu être champions."

"Pour moi c'est un beau souvenir"
Une Coupe du monde reste un événement à nul autre pareil. Demandez plutôt à Guilhem Guirado, talonneur qui n’a pourtant joué qu’une rencontre en 2011. "C'était magnifique. C'était à Napier dans un beau stade (le McLean Park, ndlr). On se dit que même dans les petits recoins de la Nouvelle-Zélande tout le monde était à fond. Pour moi c'est un beau souvenir." A partir de septembre, d’autres souvenirs viendront se mêler à tout ça. 

> SUIVRE RUGBY WORLD CUP SUR TWITTER