All Blacks: Hansen favori

All Blacks: Hansen favori
Steve Hansen, adjoint de Graham Henry, pourrait être intronisé nouveau sélectionneur des All-Blacks à la fin de la Coupe du monde. Son futur staff se composerait de Ian Foster et Mick Byrne. Mais Hansen n'est pas le seul candidat dans la course au trône du rugby néo-zélandais.

La fin du règne de Graham Henry approche. Steve Hansen, adjoint de ce dernier à la tête des All-Blacks, devrait lui succéder après la Coupe du monde. Référence notable : Hansen a été sélectionneur de l'équipe du Pays de Galles entre 2002 et 2004, avec laquelle il avait atteint les quarts de finale de la Coupe du monde 2003. Seulement, en cas d'élimination prématurée à domicile des Néo-Zélandais, Hansen pourrait ne jamais détrôner Graham Henry...

Après la compétition, Steve Hansen va constituer un staff et le présenter à la fédération néo-zélandaise. Le bras droit d'Hansen devrait ainsi s'appeler Ian Foster. Il devrait prendre la charge des lignes arrières. Son autre adjoint, en la personne de Mick Byrne, serait pour sa part responsable des avants. En France, on sait assez peu de choses de ces hommes qui pourraient tout bientôt coacher les joueurs à la fougère argentée. Mais de l'autre côté de la planète, Ian Foster est un entraîneur reconnu et respecté. Il a notamment passé huit ans aux Chiefs de Waikato. Son futur semble en tout cas largement lié à celui d'Hansen et des All-Blacks. Mick Byrne est quant à lui connu en tant qu'entraîneur des avants du Japon ; une équipe du Japon coachée par l'ancienne légende néo-zélandaise John Kirwan.

Cotter et Gatland évoqués

Hansen – Foster – Byrne, voici donc le trio qui semble le mieux placé pour reprendre les rênes de la sélection All Black. Ce n'est cependant pas encore gagné pour Hansen, qui pourrait souffrir de son manque... de classe. Pas vraiment télégénique, assez effacé, il n'a pas la même aura que Graham Henry. S'il est nommé, Steve Hansen a d'ailleurs promis de travailler son image et ses relations avec les médias... A ce poste qui impose une pression quasi-permanente, mieux vaut en effet avoir les épaules solides et être rompu à l'exercice médiatique. De plus, il n'est pas le seul postulant à la tête des Blacks. La NZRU assure que le processus de nomination est « totalement transparent ». Et il y a évidemment des conditions à remplir pour se porter candidat. Les critères ? Avoir entraîné une équipe du Super 15, les All Blacks, une équipe nationale néo-zélandaise, ou avoir occupé une de ces fonctions pendant au moins trois ans d'affilée. Le choix le plus populaire serait Todd Blackadder, dont le charisme et la classe contrastent nettement avec la personnalité d'Hansen. Blackadder jouit d'une bonne crédibilité auprès du grand public, mais il a assuré à ses proches qu'il préfère prendre son temps et gagner des titres, au pluriel, avec la franchise des Crusaders. A la fédération néo-zélandaise, les noms de Vern Cotter et de Waren Gatland ont également été évoqués. Seul hic, ces derniers ont prolongé leurs engagements avec, respectivement, l'ASM Clermont Auvergne et le Pays de Galles. Selon la presse néo-zélandaise, le successeur de Graham Henry, en poste depuis 2003, devrait être désigné avant Noël. Henry, pour sa part, pourrait rebondir aux Blues d'Auckland. Affaire à suivre...


Vidéos associées

News associées