Bleus : Aimé-Giral a apprécié

Bleus : Aimé-Giral a apprécié
Les joueurs de l'équipe de France se sont entraînés ce dimanche matin à Perpignan sur la pelouse d'Aimé-Giral où les attendaient 7000 supporters pour une séance de travail en condition de match, avec deux périodes de quarantes minutes et un spectacle de pom-pom girls à la pause. Reportage.

Aimé-Giral, point final d'une semaine passée au domaine de Falgos où l'équipe de France a réellement attaqué la partie rugby de sa préparation. Alors les 7000 supporters présents dès 10 heures dans les tribunes du stade de Perpignan ont eu le droit à une très longue séance en opposition, synthèse des différentes situations travaillées par les Bleus pendant leur stage en altitude. "Un entraînement match", sous un soleil magnifique, comme l'avait évoqué l'entraîneur des avants Didier Retière pour expliquer que le rythme des séances de travail allait évoluer pour reproduire les mêmes efforts que lors d'une rencontre.


Deux fois quarante minutes


Les Tricolores avaient déjà effectué des entraînements sur un schéma de deux mi-temps de trente minutes pendant la semaine. A Aimé-Giral, le durée des périodes a été portée à quarante minutes pour essayer de coller au plus près à la réalité. Exercices physiques se mêlaient à des ateliers spécifiques (touches, tirs au but) mais surtout à du jeu réel avec un spectacle réalisé à la mi-temps par les pom-pom girls de l'Usap qui avaient délaissé leurs traditionnelles couleurs sang et or pour revêtir le bleu, blanc, rouge de l'équipe de France. Le dernier quart d'heure, les contacts se faisaient un peu plus sévères pour atteindre un niveau d'intensité intéressant même si Fabrice Estebanez, victime collatérale, devait s'interrompre pour arrêter un saignement au niveau du nez.


A la fin de l'entraînement, Imanol Harinordoquy prenait le micro pour inviter le public à souhaiter un joyeux anniversaire à Julien Pierre tout en glissant sur le ton de l'humour que le deuxième ligne clermontois nourrissait le rêve de jouer un jour à l'Usap. Les joueurs de Marc Lièvremont quittaient la pelouse sur un convaincant "Allez les Bleus" avant la traditionnelle séance d'autographes. L'équipe de France était ensuite invitée à déjeuner à la brasserie d'Aimé-Giral avant de prendre la direction de l'aéroport pour un retour au CNR de Linas-Marcoussis prévu en fin de journée.


News associées