Bleus : Chabal menacé ?

Bleus : Chabal menacé ?
Alors que le staff s'est retrouvé à Marcoussis en ce début de semaine pour faire le point sur la future liste pour le Mondial une semaine avant son annonce officielle, plusieurs tendances semblent déjà se dégager. Et elles ne sont pas favorables au troisième ligne du Racing-Metro, Sébastien Chabal.

C'est mercredi prochain, dans une petite semaine, que va se réunir le comité de sélection de l'équipe de France, et que Marc Lièvremont va donc annoncer la liste des trente joueurs retenus pour le Mondial. Forcément, elle est très attendue, surtout après une année pauvre en résultat pour les Bleus et marquée par les débâcles en Afrique du Sud, en Argentine, contre l'Australie, et par la défaite en Italie. Un cas devrait néanmoins être plus surveillé que les autres : celui de Sébastien Chabal. Comme le confirme Midi Olympique dans son édition de ce lundi, le troisième ligne du Racing-Metro est sur la sellette. Et même si la polémique née de ses propos sur l'arbitrage n'ont certainement pas arrangé son cas, la situation du joueur se trouve surtout fragilisée depuis la déroute française de Flaminio et son éviction du groupe qui avait suivi.


Aujourd'hui, il se murmure que Chabal n'aurait pas que des soutiens au sein du comité de sélection... S'il devrait être écarté, deux noms reviennent avec insistance pour le remplacer et accompagner en troisième ligne Dusautoir, Bonnaire, Harinordoquy, Ouedraogo et Lapandry, partants quasiment certains. Il s'agit de Louis Picamoles, auteur de performances convaincantes pour sa deuxième saison au Stade toulousain, et surtout du Biarrot Raphaël Lakafia, impressionnant ces derniers mois et dont la cote ne cesse de monter. Il pourrait être la surprise de la liste.


Retour d'Heymans ?


Plusieurs autres incertitudes demeurent. Au première rang desquelles la composition de la première ligne et surtout le noms des piliers gauches retenus à la place de Thomas Domingo et Fabien Barcella, tous deux blessés. Le Perpignanais Jérôme Schuster semble avoir une longueur d'avance sur ses concurrents. Qui pour l'accompagner ? Cela devrait se jouer entre le Biarrot Sylvain Marconnet et le Castrais Yannick Forestier, ce dernier étant à l'heure actuelle favori...


Enfin, au niveau des trois-quarts, s'il ne devrait pas y avoir de surprise à la charnière (Parra, Yachvili, Trinh-Duc, Skrela) et si les retours de Fritz ou Bastareaud ne paraissent pas envisageables, un joueur pourrait bien bousculer la hiérarchie. Comme le révèle Midi Olympique, si l'hypothèse semblait improbable il y a peu, le Toulousain Cédric Heymans, particulièrement en vue au poste d'arrière ces dernières semaines et qui n'a plus porté le maillot bleu depuis novembre 2009, est en mesure de se faire une place dans le groupe...


Vidéos associées

News associées