Bleus : Huget viré du groupe

Bleus : Huget viré du groupe
Le staff de l'équipe de France a décidé d'évincer l'ailier Yoann Huget du groupe tricolore pour la Coupe du monde. Le Bayonnais ne s'est pas présenté à des contrôles anti-dopage de l'AFLD à trois reprises. Cela équivaut à un contrôle positif. Il rentrera à Bayonne dans la journée.

Coup de tonnerre ce midi à Marcoussis. Le président de la FFR Pierre Camou est venu en personne pour annoncer l'éviction de Yoann Huget du groupe tricolore pour la Coupe du monde. L'ailier de l'Aviron bayonnais (24 ans, 7 sélections) est sanctionné pour des manquements au suivi longitudinal antidopage. A trois reprises ces six derniers mois, il n'a pas répondu à des contrôles de l'AFLD. Cela équivaut à un contrôle positif.


"Comme demandé, j'ai transmis immédiatement le contrat aux instructeurs de la commission jurididique, en aucun cas à ceux de la commission médicale car il s'agit d'un problème de règlement et non de substance, a expliqué Pierre Camou. Ma fonction m'impose d'appliquer avec rigueur les règlements, je ne peux m'y soustraire (...) Cette situation me contraint à prendre une décision difficile, à savoir que Yoann ne pourra pas figurer dans les trente joueurs qui partiront. C'est une décision difficile prise en commun accord avec Yoann."


De trois à vingt-quatre mois de suspension


Très abattu aux côtés de son président, le joueur s'est brièvement exprimé : "La sanction que j'encours est de trois à dix-huit mois (NDLR: en réalité, il risque de trois à vingt-quatre mois de suspension). Je préfère quitter le groupe maintenant plutôt que de le mettre en difficulté, sachant que je ne pourrai être remplacé. Il y a des absences lors desquelles je n'ai pas répondu présent (sic) : lors de la première, j'avais mal rempli la localisation. C'est une négligence de ma part. J'en prends la responsabilité. La deuxième, c'est parce que j'étais avec l'équipe de France la veille de France-pays de Galles et la dernière parce que j'étais à une séance photo organisée en dernière minute."


Des arguments que Yoann Huget devra répéter quand il devra se défendre. Le joueur sera auditionné le 17 août prochain par la Commission juridique de la FFR. Affirmant qu'il n'était "pas possible de laisser planer au-dessus de l'équipe de France une telle épée de Damoclès", le président de la FFR a toutefois assuré son joueur de tout son soutien : "Je tiens tout de suite à saluer l'attitude courageuse, responsable de Yoann face à cette situation douloureuse. En effet, il a de lui-même décidé qu'il ne pouvait pas rester dans le groupe et nous l'a dit dans une discussion avec le sélectionneur, le manager et le capitaine. Il a ainsi adopté une attitude très responsable vis-à-vis du groupe et vis-à-vis de lui-même car il doit préarer son dossier et pourrait avoir des conséquences importantes dans sa carrière." Yoann Huget quittera le CNR dans la journée.


Vidéos associées

News associées