Bleus : Optimisme pour Servat

Bleus : Optimisme pour Servat
La semaine de stage sur le domaine de Falgos a permis de jauger l'état de forme des grands blessés du XV de France. La participation du talonneur William Servat à l'entraînement consacré à la mêlée vendredi après-midi pousse à l'optimisme. Le centre Aurélien Rougerie est aussi sur la bonne voie.

Le baromètre des blessés est le quotidien de l'équipe de France. Le stage de Falgos (Pyrénées-Orientales) a permis de constater que certains pourraient rapidement intégrer les entraînements collectifs. De bon augure alors que les Bleus ont rejoint le CNR de Marcoussis ce dimanche et entame une dernière semaine de préparation avant de se plonger dans la première rencontre amicale programmée le 13 août à Bordeaux face à l'Irlande.


Servat : la surprise de vendredi


Les avants tricolores ont eu droit à une journée consacrée à la mêlée vendredi à Falgos. L'énorme suprise de cette séance de travail est venue de la présence du talonneur toulousain William Servat. S'il est resté sur le bord du terrain dans la peau d'un simple observateur pendant la matinée, Midi Olympique révéle qu'il n'a pas pu s'empêcher de s'exercer à la poussée dans l'après-midi. "Cela le démangeait trop", confie l'expert ès mêlée Didier Sanchez venu superviser l'entraînement, "William va mieux, il est même très bien". Une attitude qui pousse Didier Retière à l'optimisme puisque l'entraîneur des avants des Bleus avait confié un peu plus tôt dans la journée que William Servat pourrait certainement disputer le deuxième match amical face à l'Irlande le 20 août à Dublin.


Rougerie dans le bon tempo


Le trois-quarts centre clermontois s'est rapproché du reste du groupe pendant la semaine passée au domaine de Falgos. Aurélien Rougerie a souvent été aperçu sur le terrain d'entraînement à seulement quelques mètres des autres joueurs de la ligne d'attaque avant de réaliser une séance prometteuse à Aimé-Giral. "Aurélien a réussi une belle séance de courses avec changements d'appuis", a déclaré Marc Lièvremont sur RTL ce dimanche. La mise à l'écart du clermontois pourrait se terminer dès ce début de semaine.


Domingo toujours motivé


Le pilier clermontois reste le cas le plus épineux car sa date de retour à l'entraînement collectif n'est pas encore connue. Contrairement à William Servat, il est hors de question d'évoquer son retour avec les avants tricolores comme le notait vendredi Didier Retière: "Pour Thomas, l'échéance est plus tardive donc c'est plus dur à gérer. Pour le moment, il est concentré sur son travail d'appuis et il est heureux quand ça se passe bien". Rien d'alarmant tout de même car le joueur de Clermont suit parfaitement le programme de réhabilitation mis en place au début de la préparation. Et sa motivation ne fait aucun doute au regard de son entraînement individuel effectué à Aimé-Giral.


News associées