Bleus : Rougerie peut y croire

Bleus : Rougerie peut y croire
L'ailier clermontois Aurélien Rougerie (30 ans, 63 sélections), lancé dans une course contre la montre après une opération d'une cheville il y a à peine trois mois, pourrait rejouer d'ici peu. Selon Marc Lièvremont, il pourra peut-être participer aux matchs amicaux contre l'Irlande.

Il était très incertain. Il devient postulant. Opéré début mai d'une fracture de la malléole, Aurélien Rougerie sera probablement apte à jouer la Coupe du monde. Il pourrait même faire son retour à la compétition d'ici dix à quinze jours, à l'occasion des matchs amicaux de l'équipe de France contre l'Irlande (à Bordeaux, 13 août, et Dublin, 20 août). "S'il continue à ce rythme, c'est fort probable", assure Marc Lièvremont.


Le joueur de Clermont semble en très bonne forme effectivement. Depuis dimanche – et quinze jours seulement après avoir recommencé à courir -, il a repris l'entraînement avec ses coéquipiers. Ce mardi, l'ancien pensionnaire du CERS de Saint-Raphaël a effectué la quasi-totalité des exercices imposés aux arrières tricolores. "Il fait tout, si ce n'est qu'il n'a pas encore participé aux entraînements avec opposition", précise le sélectionneur.


Un test ce mardi après-midi


Travail d'appuis en un contre un, jeu de lignes avec lunettes obstruantes... Aurélien Rougerie a pris part sans problème au programme suivi par tous les autres joueurs. Seul un exercice de pilométrie (saut de haies à pieds joints) lui a été épargné. Le centre a semblé très à l'aise sur chacun des ateliers et ne paraissait pas nourrir la moindre appréhension. Il devrait passer un test capital en opposition ce mardi après-midi. "On va voir comment ça va se passer et s'il peut encaisser les charges de travail", conclut Lièvremont.


Toujours est-il que le Clermontois prend d'ores et déjà tous les pronostics à contre-pied. En mai dernier, quand les images terribles de sa cheville tordue lors d'un match de Top 14 contre Toulouse avaient fait le tour des télévisions et des sites internet, personne n'osait imaginer qu'il puisse être remis à temps pour participer à la troisième Coupe du monde de sa carrière. Aujourd'hui, il est en passe de réussir l'improbable.


News associées