Pas de Mondial pour Marconnet et Domingo

Pas de Mondial pour Marconnet et Domingo
Comme Midi-Olympique l'annonçait dès samedi soir, ce sont Sylvain Marconnet et Thomas Domingo ne partiront pas en Nouvelle-Zélande disputer la Coupe du monde. Le sélectionneur de l'équipe de France l'a confirmé ce dimanche matin lors de la divulgation de sa liste.

Ce sont donc Sylvain Marconnet et Thomas Domingo qui s'en vont. Marc Liévremont a confirmé dimanche matin l'information que nous vous donnions samedi soir. Après leur victoire à Dublin lors du deuxième match de préparation contre l'Irlande (22-26), le patron des Bleus l'a annoncé aux joueurs. Et c'est une sensation. Tout le monde, ces derniers jours, parlait d'un départ de Fabien Barcella. Mais le staff compte sur le Biarrot, qui a joué une mi-temps à l'Aviva Stadium après une année blanche et malgré une grosse frayeur début août avec la rupture d'un tendon du coude gauche.


C'est son coéquipier de club, Sylvain Marconnet, qui en a fait les frais. Le pilier le plus capé du rugby français (84 sélections) ne disputera donc pas une deuxième Coupe du monde. Cruel dénouement pour lui qui avait déjà vu le Mondial lui échapper en 2007 en raison d'une fracture tibia-péroné lors d'un séjour au ski quelques mois plus tôt. Comme il y a quatre ans, le joueur de 35 ans aura effectué l'intégralité de la préparation en vain.


Troisième mondial pour Poux


L'éviction de Thomas Domingo était, elle, plus attendue. Le joueur de Clermont, victime d'une rupture des ligaments croisés d'un genou et opéré début avril, a été jugé trop court. Bien qu'il soit "dans les temps" comme l'avait rappelé Lièvremont cette semaine, il n'a pu participer à aucun des deux matchs amicaux contre l'Irlande. Il s'est entraîné en marge du groupe durant la quasi-totalité des deux mois de préparation mais ses efforts n'auront pas suffi.


Les bonnes prestations de Jean-Baptiste Poux, qui avait notamment fait une entrée très remarquée à Bordeaux la semaine dernière, ont sûrement fait la différence. Le Toulousain partira donc en Nouvelle-Zélande pour jouer la troisième Coupe du monde de sa carrière. Sylvain Marconnet et Thomas Domingo quitteront leurs coéquipiers ce dimanche à l'issue de huit semaines d'efforts acharnés. Mais vains. Et le coup est terrible.


Le groupe des 30 : Fabien Barcella, Imanol Harinordoquy, Raphaël Lakafia, Dimitri Yachvili, Damien Traille (Biarritz) ; Julien Pierre, Julien Bonnaire, Morgan Parra, David Skrela, Aurélien Rougerie (Clermont) ; William Servat, Jean-Baptiste Poux, Romain Millo-Chluski, Thierry Dusautoir, Louis Picamoles, Maxime Médard, Vincent Clerc (Toulouse) ; Pascal Papé, Dimitri Szarzewski (Stade français) ; Luc Ducalcon (Castres) ; Nicolas Mas, Guilhem Guirado, Maxime Mermoz, David Marty (Perpignan) ; Lionel Nallet, Fabrice Estebanez (Racing-Metro) ; Fulgence Ouedraogo, François Trinh-Duc (Montpellier) ; Alexis Palisson (Toulon) ; Cédric Heymans (Bayonne).


Retrouvez lundi dans Midi Olympique une analyse complète sur la liste des 30 joueurs français retenus pour la Coupe du monde...


Vidéos associées

News associées