Doussain dans le grand bain

Doussain dans le grand bain
Jean-Marc Doussain, appelé en renfort après la blessure de David Skrela à la mi-septembre, sera remplaçant samedi en demi-finale de Coupe du monde face aux Gallois (10h). Une grande première pour le joueur de 20 ans qui n'avait, jusque-là, jamais été intégré au groupe France.

Même pour une demi-finale de Coupe du monde, le staff tricolore arrive à créer la surprise. Cette fois, elle ne vient pas de son XV de départ, mais du banc. A l'annonce de sa composition d'équipe mardi, Marc Lièvremont avait nommé neuf remplaçants. Ils ont été ramenés à sept ce vendredi. Si la présence de Fulgence Ouedraogo – "troisième ligne de rupture" selon le sélectionneur - à la place de Louis Picamoles peut paraître logique face aux très mobiles avants gallois, celle de Jean-Marc Doussain au détriment du centre David Marty a étonné.


Le demi toulousain n'avait jamais été retenu jusque-là. Même pas contre les Tonga, alors que Lièvremont avait laissé entendre qu'il figurerait sur la feuille de match pour cette rencontre. Pourquoi alors compter sur lui à un moment aussi important ?Le sélectionneur s'explique : "C'est plutôt lié à la blessure de Dimitri Yachvili, même s'il est guéri de sa blessure à la cuisse gauche. Nous souhaitions avoir une charnière complète sur le banc, bien que David ait effectué une très bonne rentrée contre l'Angleterre."


Une charnière Doussain-Parra ?


Mais que se passera-t-il si Yachvili, qui s'est entraîné avec le reste du groupe ce vendredi seulement après avoir été ménagé toute la semaine, devait rechuter ? Doussain entrera en 9 et Parra restera en 10. "On a travaillé toute la semaine avec Jean-Marc à la mêlée pour anticiper une éventuelle blessure en fin de match, justifie le sélectionneur. Refaire passer Morgan en neuf reviendrait à encore changer de charnière. Il concentre son travail sur le poste de numéro dix depuis un mois... François couvrira le poste d'ouvreur et de premier centre et Maxime Mermoz celui de deuxième centre."


En cas de mauvais coup du sort, ce serait donc un demi de mêlée de 20 ans - appelé pour remplacer un ouvreur et qui ne compte pas une seule minute de jeu sous le maillot tricolore – qui serait à la baguette... Jean-Marc Doussain devrait alors prouver qu'il a de la ressource. Comme il l'avait fait, en demi de mêlée, avec le Stade toulousain en demi-finale de Coupe d'Europe contre le Leinster. Ou en demi-finale de la Coupe du monde des Moins de 20 ans en juin dernier. Il était ouvreur cette fois.


Le XV : Médard - Clerc, Rougerie, Mermoz, Palisson - (o) Parra, (m) Yachvili - Bonnaire, Harinordoquy, Dusautoir (cap.) - Nallet, Papé - Mas, Servat, Poux.
Remplaçants: Szarzewski, Barcella, Pierre, Ouedraogo, Doussain, Trinh-Duc, Heymans.


News associées