Le Japon surprend

Le Japon surprend
Le Japon a remporté pour la première fois de son histoire la Coupe des nations du Pacifique après son succès mercredi face aux Fidji. Une performance de taille qui apporte une grosse confiance aux protégés de John Kirwan à deux mois du Mondial. Et qui relève le niveau de la poule de la France.

Moment historique pour le rugby japonais: son équipe nationale vient de décrocher pour la première fois, en six éditions, le titre lors de la Coupe des nations du Pacifique. Face aux Fidji, Tonga et Samoa, les Nippons ont montré de très gros progrès pour terminer en tête avec un bilan de deux victoires et une défaite. S’il a mal débuté la compétition face aux Samoa, le Japon est monté en puissance pour glaner deux succès de prestige, dont le dernier en date face aux Fidji (24-13). En effet, c’est la première fois en 70 ans qu’il domine cette nation.


Malgré tout, cette victoire eut bien du mal à se dessiner. Les Fidji menaient 8-0 à la pause et l’ancien ailier de Clermont, Napolioni Nalaga, prouvait qu’il n’avait rien perdu de son talent avec deux essais inscrits au total. Mais l’indiscipline des Fidjiens (trois cartons jaunes et deux cartons rouges) aidait bien les hommes de John Kirwan qui profitaient de leur supériorité numérique pour prendre le large avec quatre essais inscrits, synonyme de point de bonus. Cet accessit s’avérait précieux puisqu’il permettait au Japon de passer in extremis devant les Tonga au classement final. Et de remporter ainsi la Coupe des Nations du Pacifique.


Une poule B plus relevée


"C'est un grand moment pour le Japon et je félicite mes joueurs", a déclaré John Kirwan, l'entraîneur néo-zélandais des Nippons. "Maintenant, places à la Coupe du monde et nous avons encore beaucoup de travail à faire". Il est vrai que ses protégés n’ont pas été gâtés par le tirage puisqu’ils se retrouveront dans la poule B en compagnie de la Nouvelle-Zélande, le pays hôte, de la France, des Tonga et du Canada. Un programme complexe pour une équipe qui n’a jamais franchi les phases de poule au Mondial. Et qui n’a remporté qu’un seul succès (Zimbabwe 1991) en vingt rencontres. Mais, cette victoire, certes dans une compétition mineure, a apporté un surplus de confiance aux Japonais. Et elle va relever encore un peu plus la poule des Bleus pour le Mondial. Pas sûr que Marc Lièvremont et sa bande voient cela d’un très bon œil…


News associées