L'Argentine dans la douleur

L'Argentine dans la douleur
L'Argentine a gagné (25-7) face à la Géorgie, dimanche, sans convaincre dans le jeu. Auteurs de trois essais mais aussi de beaucoup de déchets, les Pumas n'auront pas la même marge d'erreur contre les All Blacks, en quarts de finale, dimanche prochain à l'Eden Park d'Auckland.

Les Pumas étaient prévenus: les Lelos -Loups- géorgiens ne seraient pas une proie facile (25-7). Pendant plus d'une demi-heure, les Ciel et Blanc ont rôdé dans le camp caucasien sans jamais trouver la faille, pas aidés par leur capitaine Felipe Contepomi, dans un jour sans, qui a raté trois tentatives à sa portée.


Lancé petit coté, l'ailier argentin Imhoff, lancé par une croisée de Cabello a joué au funambule le long de sa ligne de touche, pour un essai d'habituels remplaçants (32e). Mais, dans le sillage du Montpelliérain Mamuka "Gorgodzilla" Gorgodze, les avants géorgiens ont mené la vie dure aux Argentins et à leur "bajatida", cette mêlée dévastatrice mais contenue ce dimanche.


Sept Géorgiens en Top 14, tous des avants


Sur une énième charge de Gorgodze, plusieurs défenseurs argentins ont été mobilisés. Todua en a profité pour taper à suivre, et Khmaladze pour aplatir dans l'en-but (40e). Un essai transformé qui permet aux Lelos de mener à la pause (7-5).


Les sept joueurs géorgiens qui évoluent en Top 14 sont tous des avants, et ce sont eux qui ont obligé les Pumas à envoyer davantage de jeu. Car dans l'axe, le mur était infranchissable (20 turn-over concédés). Contepomi a montré qu'à défaut de réussir au pied, il pouvait faire la différence à la main. Le capitaine argentin a sollicité ses arrières, bien meilleurs que leurs vis-à-vis, avant de filer à l'essai (62e). Les Pumas ont même inscrit troisième essai, à la dernière minute, par Gonsio, sur un coup de pied à suivre d'Imhoff.


Mais jusqu'à la dernière minute, les Argentins ont eu peur. Pas de se faire rejoindre, mais de leur jeu. Et sans doute, aussi, de leur prochain adversaire en Coupe du monde: les All Blacks, le 9 octobre, à l'Eden Park d'Auckland, face à qui toutes les erreurs commises ce dimanche se paieront cash.


Vidéos associées

News associées