L'Irlande panse ses plaies

L'Irlande panse ses plaies
En pleine période de préparation, le XV du Trèfle doit faire face à de nombreux blessures. Si la star Brian O'Driscoll est touchée à une épaule et au cou, cela semble moins grave que pour son compère du centre Gordon D'Arcy. Ce dernier pourrait bien manquer le Coupe du monde en Nouvelle-Zélande.

L'Irlande avance, en proie à quelques doutes. Car plusieurs joueurs -et non des moindres- sont très incertains pour les matchs de préparation pour la Coupe du monde, voire pour l'échéance néo-zélandaise elle-même. Pour commencer, il y a le cas du centre Brian O'Driscoll (31 ans, 112 sélections). "BOD" manquera, au moins, deux des quatre test-matchs de l'Irlande (contre l'Ecosse ce samedi, et surtout celui contre la France du 13 août prochain) en raison de blessures à une épaule et au cou, qui l'ont empêché de s'entraîner pleinement. Pourtant, le manager du XV du Trèfle, Paul MacNaughton, a avoué ne pas être "trop inquiet" par rapport aux blessures de la star irlandaise. Il estime que celui-ci a effectué 80% du travail ces deux dernières semaines. O'Driscoll devrait donc être apte pour le coup d'envoi de la Coupe du monde contre les Etats-Unis, d'autant qu'il a pris part cette semaine à tous les exercices, hormis ceux avec contact.

"Gordon sera très juste"


Les sérieux pépins concernent le troisième ligne Stephen Ferris (26 ans, 24 sélections) et le compère de BOD au centre, Gordon D'Arcy (31, ans, 57 sélections). Ces derniers peinent à se remettre de vieilles blessures, et viennent d'engager, selon le manager irlandais, "une course contre le temps". D'Arcy, tout d'abord : opéré de la cheville fin juin, après une blessure contractée en finale de la H Cup, n'a repris la course à poids de corps que depuis cette semaine. "Gordon sera juste, très juste", a avoué le staff par la voix de MacNaughton. Une non-participation au Mondial pourrait s'avérer déterminante, tant sa complémentarité avec O'Driscoll au centre de l'attaque irlandaise est importante. Quant à Ferris, il n'a plus rejoué depuis janvier dernier et la victoire de l'Ulster en H Cup contre les Aironi. Et il ne parvient pas à récupérer tous ses moyens depuis cette blessure au genou...


Et ce n'est pas tout. Le talonneur du Munster Jerry Flannery (32 ans, 36 sélections) et l'arrière Rob Kearney (25 ans, 30 sélections), se remettent également de blessures de longue date (respectivement épaule et genou). Mais ils sont, pour leur part, largement dans les temps. Ils pourront certainement prendre part au match de ce samedi contre l'Ecosse. Diminués, certes, mais bien présents. Et tout le monde ne peut pas en dire autant...


Vidéos associées

News associées