La belle montée en puissance des Australiens (39-21)

Malgré leur succès, les Wallabies ont souffert lors de la première période. Les vice-champions du monde australiens ont commis de nombreuses erreurs avant de se ressaisir après la pause.

Pendant près d'une heure de jeu, les spectateurs présents au Sapporo Dome ont cru pouvoir assister à la toute première surprise de la Coupe du Monde.

Les joueurs fidjiens ont montré un visage offensif remarquable en première période menant 14-12 à la pause grâce notamment à trois pénalités du joueur du Racing Ben Volavola. Mais au retour des vestiaires, les Wallabies ont acculé leur adversaires dans leurs 22 mètres, profitant de la supériorité de leur mêlée.

27 points consécutifs

Il a donc fallu à peu près 50 minutes aux Australiens pour prendre les devants. Menés 21-12 à la 49ème minute, les coéquipiers de Michael Hooper, auteur du premier essai de sa sélection, ont ensuite déroulé, marquant une pénalité et quatre essais (deux transformés) lors des trente dernières minutes. 27 points consécutifs qui ont assuré la victoire.

Latu, homme du match

Le talonneur australien a sonné la révolte des vice-champions du monde en marquant deux essais similaires. Suite à deux remises en touche à cinq mètres de l'en-but, Silatolu Latu a su profiter des mauls dominateurs de l'Australie pour marquer dix points qui ont su faire la différence.

8 essais

Le spectacle a été au rendez-vous lors de ce premier match du groupe D. Si le score ne rend pas entièrement hommage au jeu offensif des Fidjiens en première période, ces derniers ont marqué deux essais avant de subir la pression australienne qui en ont marqué six dont quatre après la pause, grâce à Hooper, Hodge, Latu (deux fois), Kerevi et Koroibete.

Botia, le carton qui change tout

La montée en puissance australienne coïncide aussi avec un coup de moins bien de leurs adversaires. Réduits à 14 suite au carton jaune de Levani Botia à l'heure de jeu, les Fidji ont perdu le fil du match et se sont montrés bien moins solides et offensifs qu'en première période. Dès leur infériorité numérique, la différence au score s'est faite très vite avec trois essais australiens lors des neuf minutes qui ont suivi ce carton.

Vidéos associées

News associées