La victoire de l'Italie en quatre stats (47-22)

Opposés à la Namibie pour sa première rencontre, les Italiens ont assuré l'essentiel en venant à bout de la Namibie (47-22), tout de même auteur de trois essais.

Si le succès italien était prévisible, la résistance de la Namibie qui est parvenue à inscrire trois essais lors de cette rencontre animée a eu de quoi surprendre. Les Azzuri ont assuré l'essentiel en prenant le point du bonus offensif, prenant ainsi la tête de la poule devant les Néo-Zélandais. Voici quelques points essentiels à retenir de cette rencontre.

Tommaso Allan, meilleur marqueur

Suite à un premier essai de pénalité, Tommaso Allan a aplati dans l'en-but avant de réussir la transformation. Son jeu au pied a été l'une des clés de la rencontre puisque le demi d'ouverture italien a marqué 11 points, réussissant toutes ses transformations contre la Namibie.

10 essais lors de la rencontre

Il s'agit du match le plus animé de la Coupe du Monde jusqu'à présent. Avec 10 essais (7 pour l'Italie dont un de pénalité, 3 pour la Namibie), la rencontre a été spectaculaire. Les six changements transalpins juste après la pause alors qu'ils menaient 28-7 ont un peu déstabilisé l'Italie qui a par la suite marqué une pénalité et trois essais. Malgré le spectacle offensif, les erreurs défensives des deux sélections ont été nombreuses.

Cinquième Coupe du monde pour Parisse

Ancien joueur du Stade Français, Sergio Parisse est entré dans l'histoire du rugby en prenant part à sa cinquième coupe du Monde après les éditions 2003, 2007, 2011 et 2015. Seuls deux autres joueurs ont réalisé une performance similaire, son compatriote Mauro Bergamasco et le Samoan Brian Lima.

Trois essais italiens en six minutes

Le match a définitivement été plié en début de seconde période lorsque la Squadra Azzura a marqué ses quatrième et cinquième essais. Entre la fin de la première période et l'essai de Tebaldi (40ème, 21-7) et ceux de Padovani (43ème, 28-7) et Canna (46ème, 35-7) au retour des vestiaires, les Italiens ont marqué 21 points en seulement 6 minutes, soit presque la moitié des points qu'ils ont inscrit, suffisant pour faire basculer définitivement le match.

Vidéos associées

News associées