L'Angleterre confirme son statut de favori (35-3)

Grâce notamment à Owen Farell et Manu Tuilagi, les Anglais ont réussi à surclasser les Tongiens qui ont craqué au bout de 20 minutes de jeu. Le XV de la Rose a inscrit quatre essais.

Après 20 minutes délicates où les deux équipes étaient à égalité 3-3, les Britanniques ont haussé le rythme en l'espace de 15 minutes pour creuser l'écart et prendre un ascendant définitif sur l'issue du match. Manu Tuilagi a marqué deux essais, et le jeu au pied d'Owen Farrell s'est révélé précieux.

15 points en 15 minutes

Les Tongiens ont fait preuve de courage au tout début de la rencontre où ils sont parvenus à résister physiquement aux assauts du XV de la Rose. A la première pénalité de Farrell, ils ont répondu par une autre, inscrite par Takula (3-3, 14ème). Mais la suite a été à l'avantage des Anglais avec l'aide de la vidéo dans un premier temps pour valider le premier essai (non transformé) de Manu Tuilagi (23ème, 8-3).

Le centre s'est offert un doublé juste quelques instants plus tard, transformé cette fois par le demi d'ouverture britannique. Ce dernier a alourdi le score d'une autre pénalité juste avant la pause (18-3, 36ème). En l'espace de juste 15 minutes, les Anglais ont assommé la rencontre, marquant 15 points.

Une seconde période tout en gestion

Juste après le retour des vestiaires, Owen Farrell a encore plus marqué le match de son empreinte en inscrivant une nouvelle pénalité. Par la suite, Eddie Jones a effectué cinq changements qui n'ont pas perturbé le jeu des Anglais qui ont inscrit un autre essai tout en puissance par le talonneur Jamie George (28-3, 58ème). C'est par ailleurs un remplaçant qui a marqué le dernier essai du match, celui du bonus offensif en la personne du talonneur, Luke Cowan-Dickie (35-3, 78ème)

Grâce aux transformations, le succès de l'une des équipes favorites pour le titre prend plus d'ampleur, mais tout n'a pas été parfait pour les Anglais dont les nombreuses fautes de main ont entaché leur victoire.

Une nouvelle équipe sans essai

La journée de dimanche a été moins prolifique que celle de samedi, surtout en ce qui concerne les essais inscrits. Après l'Ecosse qui n'a marqué que 3 points contre l'Irlande, les Tongiens ont malheureusement pour eux reproduit la même performance, devenant la seconde sélection de la Coupe du Monde qui n'a pas encore marqué d'essai.

Vidéos associées

News associées