Le bulletin de notes de la poule D

Elle était annoncée comme la poule de la mort et elle a tenu toutes ses promesses en terme de surprises

On attendait les Fidji comme surprise de cette poule et bien finalement l’arroseur s’est retrouvé arrosé, toutes les autres équipes ont tenu leur rang d’une manière ou d’une autre.

Le bon élève (mention TB) : Pays de Galles (1er, 19 points)

Les Gallois sont venus avec une idée en tête : conquérir le monde. Et pour le moment, ils sont bien partis puisqu’ils possèdent le plus gros total de points après les phases de poule à égalité avec le Japon. Le parcours des Gallois est une véritable réussite. Une belle victoire contre la Géorgie pour débuter (43-14) et un match plein de maîtrise face à l’Australie pour assurer la première place de la poule (29-25). Le match face aux Fidji est même venu confirmer la grande forme des titulaires Gallois (29-17). Les remplaçants ont assuré la fin du travail ensuite même s’ils n’ont pas complètement été convaincants contre l’Uruguay. La seule incertitude pèse sur Dan Biggar qui est sorti sur commotion contre les Fidji et ne pourra peut être pas tenir sa place.

Reçus avec mention B : Australie (2e, 16 points), Uruguay (5e, 4 points)

Les Australiens ont assuré sans forcer et ils auraient peut être dû… Avec leur défaite face au Pays de Galles, ils se retrouvent deuxièmes dans la partie de tableau de la Nouvelle-Zélande et leur chemin vers le titre pourrait être constitué dans le pire des cas de l’Angleterre en quarts, les All-Blacks en demies et l’Afrique du Sud en finale. Un véritable parcours du combattant… Mais, cela aurait pu être plus grave si les Wallabies ne s’étaient pas ressaisis en ouverture contre les Fidji avant de s’imposer (39-21).

L’énorme surprise de cette poule est venu de l’Uruguay qui a dépassé toutes les attentes. Joueurs et incroyables d’abnégation ils sont venus à bout des Fidji et n’ont jamais abandonné leur idée de jouer avec de la vitesse. Résultat ? Au moins un essai marqué par match face à toutes les équipes de la poule et une capacité à tenir tout le match qui a ébloui la planète rugby. Los Terros sont devenus très grands en quatre semaines.

Reçu avec mention AB : Fidji (3e, 7 points)

Que dire des Fidji ? Retenir leur match raté contre l’Uruguay serait réducteur tellement les Fidjiens ont enthousiasmé la coupe du monde dans leur style caractéristique dans le sillage de Semi Radradra. On regrettera qu’ils n’aient pas tenu le rythme sur la longueur face aux Australiens en ouverture de leur mondial ou qu’ils n’aient pas plus embêté les pragmatiques gallois malgré quelques éclairs de génie. Au final, les îliens sont tout de même qualifiés pour la prochaine coupe du monde en France. Une moindre consolation.

Passable sans mention : Géorgie (4e, 5 points)

La Géorgie est une nation qui peine à franchir un cap au niveau international et cela s’est de nouveau confirmé lors de la phase de poules de ce mondial… Solides face à l’Uruguay, les Lelos n’ont pas réussi à inquiéter les Fidji, l’Australie et le Pays de Galles. Ils ont tout de même montré qu’ils étaient en train de prendre le virage vers un rugby de mouvement avec une charnière très jeune en début de compétition. Mais, les Géorgiens devront passer par une phase de qualifications pour 2023, ce qui est loin d’être gagné pour eux.

Vidéos associées

News associées