L’équipe type de la phase de poules

L’équipe type de la phase de poules
Ils ont illuminé la première phase de la compétition. Leurs équipes ont brillé grâce à eux. Voilà l'équipe.

15 – Beauden Barrett (NZL)

Il n’a pas énormément joué à l’arrière mais lorsqu’il l’a fait, il l’a bien fait. Son alternance joue pour lui. Dès qu’il est sur le terrain on sent qu’il peut faire la différence à tout moment. Définitivement le facteur X de cette équipe des All-Blacks.

14 – Kotaro Matsushima (JAP)

Il est LA révélation japonaise de cette compétition. Auteur de 5 essais, il brille par ses appuis électriques et sa vitesse. Chasseur d’essais incroyable il se trouve souvent au bon endroit au bon moment pour conclure les coups initiés par ses partenaires. Très difficile à stopper, il sera assurément surveillé par les Sud-Africains en quarts de finale.

13 – Jonathan Davies (GAL)

La plaque tournante du système gallois. Quand il est sur le terrain tout semble plus fluide dans la transition. Second centre joueur, très bon dans l’utilisation du jeu au pied et dans l’alternance, il n’a pas beaucoup de défauts quand il évolue au top niveau.

12 – Samu Kerevi (AUS)

Intraitable en défense, redoutable en attaque, Samu Kerevi représente le danger principal de la ligne arrière australienne par sa puissance. Il est le seul qui a vraiment existé lors de la défaite face au Pays de Galles.

11 – Semi Radradra (FID)

L’attraction de ce premier tour. Il a sublimé le jeu des trois-quarts fidjiens notamment contre le Pays de Galles. Monstre de puissance physique et d’agilité balle en main il a pesé sur tous les débats. L’UBB qui va le récupérer peut être satisfait.

10 – Felipe Berchesi (URU)

Le maestro de l’exploit du mondial est Uruguayen, il se devait d’apparaitre dans l’équipe type de la phase de poules. Auteur de 15 points face aux perches, il a été un grand artisan de la victoire face aux Fidji. Disponible et alerte même dans le dernier match contre le Pays de Galles, son club de Dax doit être heureux de le voir revenir. Berchesi aussi.

9 – T.J. Perenara (NZL)

Il a signé l’essai de ce premier tour sur une action incroyable. Il a également brillé par sa polyvalence mais au poste de demi de mêlée il a peu d’équivalent sur la planète. Il colle au ballon, sait faire jouer derrière lui ou prendre le jeu à son compte. Ses prises d’initiative personnelles sont souvent tranchantes.

8 – Billy Vunipola (ANG)

La plaque tournante du jeu anglais est là. Billy Vunipola a rayonné sur ce mondial jusqu’à sa blessure à la cheville qui fait trembler tout le pays. Il devrait être rétabli pour le quart de finale et apporter toute sa puissance.

7 – Tom Curry (ANG)

Le sécateur de la troisième ligne anglaise. Parfaitement complémentaire avec ses compères, il court, plaque et chamaille tous les ballons dans les rucks. Travailleur infatigable il est le prototype du troisième ligne moderne.

6 – David Pocock (AUS)

Comment ne pas parler de David Pocock lors de la composition d’une équipe type ? Énorme travailleur de l’ombre, on le voit peu avec le ballon, mais dans les rucks il met la tête et les mains là où d’autres ne s’aventureraient pas. Toujours la référence à son poste.

5 – Maro Itoje (ANG)

Très bon sauteur en touche et mobile dans le jeu courant, Maro Itoje n’est plus une révélation pour personne mais quel joueur. On le voit aux quatre coins du terrain avec une activité débordante. Dans un profil de coureur, il n’hésite tout de même pas à faire le travail ingrat lorsqu’il le faut.

4 – Luke Thompson (JAP)

Le doyen de cette équipe japonaise est aussi un leader dans le jeu ! A 38 ans, il rayonne encore dans tous les rucks et en défense. Guerrier infatigable, il a guidé le Japon vers le premier quart de finale de son histoire.

3 – Tadgh Furlong (IRL)

Le pilier droit par excellence. Impeccable sur sa tenue en mêlée, disponible dans le jeu, il se propose en permanence en phase offensive au ras des rucks pour dynamiser le jeu. Très solide sur ses appuis il faut souvent deux défenseurs pour le bloquer. Une des grandes satisfactions irlandaises de ce premier tour.

2 – Shota Horie (JAP)

Encore un japonais dans l’équipe type. Shota Horie est pour le moment infatigable depuis le début de la compétition. Il a débuté les quatre rencontres et n’a jamais semblé baisser de pied. Très bon au lancer également il assure dans tous les compartiments du jeu.

1 – Tendai Mtawarira (AFS)

« The Beast » n’est pas son surnom pour rien. Toujours impeccable en mêlée il se montre à son avantage quelque soit la tâche qu’on lui demande.

News associées