Les Samoa battent la Russie après une belle deuxième mi-temps (34-9)

Les Samoa battent la Russie après une belle deuxième mi-temps (34-9)
Pour son entrée dans la compétition, les Samoa ont livré une partie inégale mais se sont imposés face à la Russie qui enregistre sa deuxième défaite.

On s'attendait un match rugueux et il le fût avec pas moins de trois cartons jaunes, un record pour cette édition 2019 !

Les Samoa brouillons en première période

Les Samoa, malgré un essai dès la 16e minute (Leiua) ont été brouillons en première mi-temps, à l'image de Tusi Pisi, ratant une transformation et une transformation. Et victime de son indiscipline, les Samoa ont reçu deux cartons en l'espace de deux minutes (28e et 30e) évoluant à 13 contre 15 pendant huit minutes !

De son côté, la Russie passait deux pénalités par Kushnarev (19e, 26e) pour mener, à la surprise générale, 6-5 à la pause.

45e minute : le tournant du match

Au retour des vestiaires, les Samoans affichaient un meilleur visage et Amosa faisait parler sa puissance pour aplatir dans l'en-but malgré un placage haut de Kirill Gotovtsev. Si Pisi manquait la transformation, l'arbitre Romain Pointe ne manquait pas d'adresser un carton jaune à Gotovtsev.

A 14 contre 15, les Russes faisaient illusion le temps d'un drop de Kushnarev (48e, 10-9 pour les Samoa) puis s'écroulaient en encaissaient deux essais de Fidow en l'espace de 4 minutes (49e et 53e). Et comme par magie, Pisi retrouvait son sens du but et passait les deux transformations portant le score à 24-9.

Avec le bonus offensif dans son escarcelle, les Samoa déroulaient et ajoutaient deux nouveaux essais par Rey Lee-Lo (63e, non transformé par Pisi) et Leiua (80e, non transformé par Alatimu).

La maladresse de Pisi

Avec cette victoire 34-9, les Samoa débutent ce Mondial avec le sourire mais ils devront se montrer plus disciplinés et plus réalistes s'ils veulent sortir d'une poule qui contient l'Irlande et Ecosse, deux nations promises aux quarts de finale. Outre les deux cartons jaunes, on retiendra la maladresse de Tusi Pisi, qui a laissé filé 8 points (une pénalité et 3 transformations ratées)…

Quant à la Russie, avec deux défaites en deux matches, elle risque de terminer la compétition sur un zéro pointé puisqu'elle devra encore affronter l'Irlande (3 octobre) et l'Ecosse (9 octobre).

News associées